• dim 24 septembre 2017  04:08
Bled.ma

L'info sans frontières

21EME RENCONTRE DU FILM MAROCAIN: HICHAM REGRAGUI REMPORTE LE PRIX DU COURT-METRAGE NATIONAL

21EME RENCONTRE DU FILM MAROCAIN: HICHAM REGRAGUI REMPORTE LE PRIX DU COURT-METRAGE NATIONAL

31 mai, 2016

[ - ] A [ + ]

«Nidae Trang» du réalisateur Hicham Regragui a remporté le prix du court-métrage national à la 21e Rencontre du film marocain, organisée du 25 au 28 mai à Fès.

e court-métrage «Nidae Trang», qui avait raflé en 2015 le grand prix du 15è Festival du cinéma marocain et ibéro-américain de Martil, relate l’histoire d’un soldat marocain ayant participé à la guerre du Vietnam en retraçant sa relation émouvante avec son épouse vietnamienne, qui a décidé de retourner dans son pays après près d’un demi-siècle de mariage Le film expose la relation humaine et les espoirs partagés par ce couple, qui aspire à une vie commune malgré leurs différences culturelles, linguistiques et sociales. Selon le président du jury Az-El Arabe El Alaoui, le prix du court-métrage international est revenu au film français «Le Dernier à la patte» du réalisateur Stanislas Cadeo. Une mention spéciale a été attribuée au Film «Nous sommes mariés» de la Tunisienne Sara Ezzina et au court-métrage maroco-allemand «joyeux anniversaire» de Driss El Jay. La France était l’invitée d’honneur de cette 21ème Rencontre du film marocain, organisée sous le thème «la politique du Maroc en matière de Cinéma à la lumière du livre blanc». Devenue un rendez-vous incontournable pour les cinéastes, les cinéphiles et les artistes de divers horizons, cette rencontre cinématographique, carrefour de débats culturels et artistiques, a comporté des conférences et des master-classes axés sur des expériences cinématographiques au Maroc.
La rencontre, qui a été marquée par un vibrant hommage à deux figures de proue du cinéma marocain, à savoir, Jamal El Ababssi et Firaq Abbas, a connu la participation de nombreuses productions nationales et étrangères dont «Niquab ni soumise» de la Française Charlotte Schioler,»Appâts et hameçons» de Luka Popadic (Serbie), «Venice obscure» de Stella Belesi (Grèce), «El Aspirante» de Juan Gautier (Espagne), «Attente» du Marocain Abdelilah Zirat, «projet» de Khalid Douach et «larme orpheline» de Mounia El Goumi. Le festival a également rendu hommage au cinéma français à travers la projection d’une panoplie de films dont «planter les choux» de Karine Blanc, «la vie c’est pourri» d’Alice Voisin, «Aissa» de Clément Tréhim-Lalanne, «la mer à boire» de Laurence Cote et «Denis et les zombies» de Vital Philippot. La Rencontre du film marocain de Fès ambitionne d’accompagner la dynamique que connaît le 7e art marocain tant au niveau de la production que des participations aux différents festivals nationaux et internationaux et encourager les jeunes à prendre goût au cinéma.

MAP

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont fermés.