• sam 18 novembre 2017  23:18
Bled.ma

L'info sans frontières

La Caroline du Sud a retiré de son parlement le drapeau confédéré

La Caroline du Sud a retiré de son parlement le drapeau confédéré

10 juillet, 2015

[ - ] A [ + ]

La Caroline du Sud a voté, jeudi 9 juillet, le retrait du drapeau des Etats confédérés des jardins du Parlement local, à Columbia, la capitale de l’Etat.

Dans la foulée, la gouverneuse républicaine Nikki Haley a promulgué la loi dans la journée : le drapeau sera officiellement descendu vendredi matin à 10 h (18 h, heure française), lors d’une cérémonie organisée pour l’occassion. Le débat sur ce drapeau a été ranimé après l’assassinat de neuf Noirs, dans une église méthodiste de Charleston, le 17 juin, par un homme blanc de 21 ans aux motivations racistes. Des photos qui le montraient posant à côté de la bannière sudiste avaient ensuite été découvertes. Le retrait du drapeau, déjà largement approuvé par le Sénat de l’Etat, a été voté en troisième lecture et au terme de treize heures de débat par la Chambre des représentants de Caroline du Sud par 94 voix contre 20.Après le vote définitif, des cris de joie et des pleurs ont retenti dans le Parlement local de l’Etat. Todd Rutherford, le dirigeant de la minorité démocrate, a confié à l’Associated Press :
« J’ai 44 ans. Jamais je n’aurais cru voir ce moment. C’est très émouvant pour nous, pas seulement parce qu’on l’a enlevé, mais aussi à cause des raisons pour lesquelles on l’a fait. »
Pour ses nombreux détracteurs, The Stainless Banner (« bannière sans taches » en français), ce drapeau utilisé à partir de 1863 par les Etats ayant fait sécession de l’Union en 1861, symbolise le racisme et l’esclavage. Pour ses partisans, il représente l’héritage culturel et identitaire du Sud.L’auteur de la proposition de loi, le démocrate Vincent Sheheen, a expliqué que le drapeau devait être retiré non pas à cause du massacre de Charleston, mais « parce que c’est la bonne décision à prendre », insistant sur combien il divisait l’opinion locale. Le démocrate Joel Lourie dénonçait, lui, un drapeau qui « rappelle des souvenirs horribles d’esclavage et est le symbole de la haine et du racisme », tandis que d’autres plaidaient l’unité à retrouver dans l’Etat. Le républicain Lee Bright, pour qui « enlever le drapeau ne va pas changer la nation », a proposé en vain que ce drapeau militaire rouge à croix de saint André bleue soit remplacé par le vrai drapeau officiel de la Confédération, le Stars and Bars à étoiles et rayures. Le drapeau des Etats confédérés avait été installé en 1961 en haut du Capitole aux côtés du drapeau fédéral et de celui de l’Etat pour célébrer les cent ans de la guerre civile et protester contre le mouvement des droits civiques. En 2000, les opposants au drapeau avaient obtenu qu’il soit déplacé dans les jardins du monument qui abrite le Parlement local.

Agences


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *