• mar 24 octobre 2017  01:22
Bled.ma

L'info sans frontières

A CALAIS, LES MIGRANTS SE COUSENT LA BOUCHE EN GUISE DE PROTESTATION

A CALAIS, LES MIGRANTS SE COUSENT LA BOUCHE EN GUISE DE PROTESTATION

3 mars, 2016

[ - ] A [ + ]

Le démantèlement de la jungle de Calais est un véritable drame pour de nombreux migrants. Huit migrants iraniens ont décidé de protester en se cousant la bouche avec des aiguilles et du fil.

Les migrants ont demandé aux médecins de leur coudre la bouche, ce que les médecins ont «bien sûr refusé». «Ils ont fait ça eux-mêmes de façon peu sanitaire, en stérilisant des aiguilles en les chauffant», explique-t-on. La Préfecture du Pas-de-Calais a indiqué dans la nuit de mercredi à jeudi, dans un communiqué, que «la préfète a été informée des conditions dans lesquelles, sur le camp de La Lande, deux migrants ont choisi de se mutiler en se cousant les lèvres. De tels faits ne peuvent que susciter une profonde émotion et tout sera mis en œuvre pour que ces personnes soient prises en charge pour recevoir des soins appropriés», poursuit le texte.

Ce geste de protestation fait suite au démantèlement partiel du bidonville où s’entassent entre 3500 et 7000 migrants surtout des Syriens, des Afghans et des Soudanais. Plusieurs cabanes ont été détruites au bulldozer, dont celle de ces Iraniens qui ont réagi en se cousant la bouche. Des propositions de relogement ont été offertes par le gouvernement, dans l’un des 102 centres d’accueil et d’orientation répartis sur l’ensemble du territoire. Mais la plupart des clandestins se refusent à établir des démarches en France, voulant à tout prix passer en Angleterre.

 Hollande et Cameron doivent se rencontrer ce jeudi à Amiens

La crise des migrants de Calais devrait être l’objet de discussion principal dela rencontre entre Holande et Cameron à Amiens. La France veut obtenir une aide financière substantielle de Londres pour l’ouverture de nouveaux centres d’accueil, la sécurisation des infrastructures portuaires de Calais, Dunkerque et du tunnel sous la Manche et la lutte contre les filières clandestines.

Bled.ma avec AFP


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *