• mer 23 août 2017  01:43
Bled.ma

L'info sans frontières

ACCORD D’AGADIR : LE MAROC ASPIRE A TIRER ENCORE DAVANTAGE VERS LE HAUT LE NIVEAU DE CETTE COOPÉRATION

ACCORD D’AGADIR : LE MAROC ASPIRE A TIRER ENCORE DAVANTAGE VERS LE HAUT LE NIVEAU DE CETTE COOPÉRATION

4 avril, 2016

[ - ] A [ + ]

Le volume total des échanges commerciaux entre le Maroc et les Etats membres de l’Accord d’Agadir sur le libre-échange (Maroc, Egypte, Tunisie, Jordanie) a enregistré une augmentation significative depuis son entrée en vigueur en 2007, passant de 690 à plus de 890 millions de dollars en 2015, a indiqué le ministre délégué marocain en charge du commerce, Mohamed Abbou.

 

En dépit de cette courbe ascendante, le Maroc aspire à tirer encore davantage vers le haut le niveau de cette coopération, avec la contribution du secteur privé, a-t-il assuré lors de la 3è réunion de la Commission des ministres du commerce des pays membres de cet Accord, dont les travaux se sont ouverts dimanche au Caire. Pour ce faire, le Royaume du Maroc, dans le cadre de sa politique d’ouverture économique, a mis en place des plans ambitieux au niveau sectoriel et développé un système juridique encadrant ses échanges commerciaux avec les membres de l’Accord, dans un cadre bilatéral ou multilatéral, a souligné le ministre. M. Abbou a, en outre, fait état de la satisfaction du Maroc du bilan de la coopération et de l’évolution de ce cadre commercial, qui constitue une source de motivation malgré les obstacles et les défis confrontés. Il a, à cet égard, exprimé la volonté du Maroc de poursuivre ses efforts d’apporter toutes les formes de soutien à cet Accord en vue de lui permettre d’atteindre ses nobles objectifs, invitant le secteur privé à explorer et à exploiter toutes les possibilités offertes dans ce cadre. Les travaux de cette réunion sont axés essentiellement sur l’évaluation du processus d’application de l’Accord et l’examen des moyens à mettre en œuvre pour tirer profit de cet Accord en matière de libéralisation des échanges commerciaux entre les pays concernés et d’augmentation de leurs exportations vers l’Union européenne à travers des projets de complémentarité industrielle. La délégation marocaine, conduite par le ministre en charge du commerce, comprend notamment l’ambassadeur du Maroc en Egypte et délégué permanent du Royaume auprès de la Ligue arabe, Mohamed Saad Alami, le secrétaire général du ministère chargé du Commerce extérieur, Mohamed Benaayad, et de la directrice des relations commerciales internationales au département du commerce extérieur, Latifa Bouabdellaoui. L’Accord d’Agadir, rappelle-t-on, a pour objectif de rehausser le volume des échanges commerciaux entre l’Egypte, la Tunisie, le Maroc et la Jordanie, mais aussi avec l’Union européenne, et de renforcer la complémentarité économique entre ces pays, plus particulièrement dans le secteur industriel. L’accord d’Agadir, lancé à l’initiative du Maroc en mai 2011, a été signé le 25 février 2004 et entré en vigueur le 6 juillet 2006, alors que sa mise en application effective remonte au 27 mars 2007.


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *