• jeu 19 octobre 2017  15:47
Bled.ma

L'info sans frontières

Affaire Khalid Gueddar: Silence, on condamne!

Affaire Khalid Gueddar: Silence, on condamne!

5 juillet, 2015

[ - ] A [ + ]

Trois ans après le début du procès, le tribunal de première instance de Kénitra vient de condamner   le dessinateur de presse Khalid Gueddar à trois mois de prison ferme. Ni lui ni ses avocats n’ont été notifiés de cette condamnation. Khalid a déclaré dans un communiqué qu’il ne se présenterait pas aux séances du procès en appel, qui démarrera ce mercredi 15 juillet.

L’affaire remonte à 2012. Le procès déposé contre Khalid Gueddar, le dessinateur de presse qui a, entre autres collaboré avec le titre de presse Demain de Ali Lamrabet, débutait. Mais aucune suite, n’y avait été donnée. Khalid Gueddar avait assisté avec ses avocats à deux séances du procès mais, depuis, silence radio. Le dossier avait été reporté sans cesse jusqu’à il y deux jours où ce même tribunal, et sans aucune notification, condamne Khalid Gueddar à trois mois de prison ferme.

Pourquoi ce timing

Dans un communiqué que le dessinateur a publié sur son mur facebook, Khalid croit savoir les raisons de cette intimidation. Il explique que ce jugement tombe au moment où ses collègues Ali Lmrabet et Ahmed Senoussi s’ apprêtent à lancer un nouveau magazine satirique. Voilà ce qui explique, selon lui, le dépoussièrement de ce dossier. A rappeler que ce jugement vient quelques jours seulement après la vaste compagne de solidarité que le dessinateur a mobilisé sur la toile pour soutenir Ali Lmrabet qui a entamé depuis le 24 juin dernier une grève de la faim illimitée à Genève, en face du siège des Nations Unies. Ce dernier a entamé cette grève après plus de deux mois de vaines tentatives pour renouveler ses papiers d’identité (carte d’identité nationale et passeport).

Bled.ma

 


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *