• sam 21 octobre 2017  16:32
Bled.ma

L'info sans frontières

AGRICULTURE: LA SECHERESSE MENACE LA CAMPAGNE

AGRICULTURE: LA SECHERESSE MENACE LA CAMPAGNE

29 décembre, 2015

[ - ] A [ + ]

Après trois mois de retard des pluies ayant occasionné un déficit pluviométrique de près de 50% par rapport à une campagne normale, la sécheresse est au rendez-vous.. ou presque. L’inquiétude gagne les agriculteurs.

Dans un communiqué du ministère de l’agriculture, le ton est plutôt rassurant : « Plusieurs facteurs atténuent les effets du retard des pluies notamment le taux de remplissage des barrages à usage agricole qui se situe à 63% (au 15 décembre) avec des taux assez importants au niveau des périmètres irrigués, qui affichent un disponible de 8,5 milliards de m3 ».

Il faut rappeler que les barrages ne couvrent au Maroc que 15% des terres agricoles, les 85% restants dépendant des pluies.

Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture a pourtant réuni tous ses directeurs il y a moins d’une semaine, sur le sujet.

Mais pour l’heure, la saison ne serait pas encore perdue. Des averses en janvier et février pourraient sauver les récoltes. Il faut donc attendre fin février pour se prononcer.

En 2014, l’agriculture a représenté 14,6 % du Produit intérieur brut (PIB) du Maroc et près de 40% de l’emploi, dont 75 % en milieu rural. Un secteur vital donc mais vulnérable car tributaire des caprices du climat.

Une année de sécheresse toucherait la culture céréalière qui occupe une place prépondérante dans l’agriculture du pays, impacterait la croissance et aurait des répercussions sociales sur le monde rural. C’est dire si le spectre des années 1990, où le Maroc enregistrait une année de sécheresse sur deux, plane sur le royaume.

Bled.ma


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *