• lun 18 décembre 2017  05:02
Bled.ma

L'info sans frontières

ATTENTAT D’ISTANBUL : LES KAMIKAZES AURAIENT PRÉVU DE PRENDRE DES OTAGES

ATTENTAT D’ISTANBUL : LES KAMIKAZES AURAIENT PRÉVU DE PRENDRE DES OTAGES

1 juillet, 2016

[ - ] A [ + ]

Les trois kamikazes de l’aéroport d’Istanbul, saisis par des caméras de vidéosurveillance, auraient pu faire un carnage encore pire: ils avaient prévu de prendre en otage des dizaines de voyageurs avant d’actionner leurs explosifs, rapporte vendredi un quotidien turc.

 

4521582lpw-4521636-article-aeroportistanbulattentat-jpg_3642538_660x281

 

Trois jours après le triple attentat-suicide qui a fait 44 morts et plus de 260 blessés à l’aéroport international d’Atatürk, l’attaque — la quatrième et la plus meurtrière à Istanbul depuis le début de l’année — n’avait toujours pas été revendiquée mais les responsables turcs ont pointé le groupe Etat islamique (EI). Des images extraites des caméras de surveillance de l’aéroport montrent trois hommes portant des vestes de couleur sombre. Sur l’une des captures d’écran, on peut apercevoir un policier en civil qui demande à l’un des assaillants ses papiers d’identité, puis il est agenouillé et menacé par une arme à feu. Les trois kamikazes, qui se sont séparés avant de se faire exploser à différents endroits de l’aéroport, ont également fait des victimes en tirant avec leurs fusils-mitrailleurs.
Selon le quotidien Sabah proche du gouvernement turc, le bilan du carnage aurait pu être encore plus élevé si les assaillants n’avaient pas été interceptés car ils voulaient à l’origine prendre des dizaines de passagers en otage pour se faire sauter avec eux.
« Les manteaux qu’ils portaient pour cacher leurs charges explosives, malgré la chaleur, ont attiré l’attention de civils et d’un officier de police », selon le journal. Dans le cadre de l’enquête, la police a arrêté 24 personnes à Istanbul (13 jeudi et 11 vendredi), dont 15 étrangers, selon des sources de sécurité citées par l’agence de presse progouvernementale Anadolu. Neuf autres personnes ont été arrêtées dans la province occidentale d’Izmir mais leur lien avec l’attentat n’a pas pu être confirmé.
Les autorités ont affirmé que les kamikazes étaient un Russe, un Ouzbek et un Kirghiz tandis que l’agence de presse Dogan faisait état de deux Russes parmi les trois assaillants.
Les ex-républiques soviétiques d’Asie centrale font partie des plus importants fournisseurs de jihadistes en Syrie et en Irak. Près de 7.000 ressortissants de Russie et des ex-républiques soviétiques, dont celles d’Asie centrale, combattent au sein de l’EI, a affirmé le président russe Vladimir Poutine.Des médias turcs ont identifié un Tchétchène du nom d’Akhmet Chataïev comme le cerveau de l’attentat de l’aéroport. Il serait le chef de l’EI à Istanbul et aurait également organisé les attaques près de Taksim (en mars) et Sultanahmet (janvier), au coeur d’Istanbul, souligne le quotidien Hürriyet.

AFP


Laisser un commentaire

Les commentaires sont fermés.