• mar 24 octobre 2017  03:00
Bled.ma

L'info sans frontières

ATTENTATS DE BRUXELLES : INTERPELLATIONS ET ARRESTATIONS À ROTTERDAM

ATTENTATS DE BRUXELLES : INTERPELLATIONS ET ARRESTATIONS À ROTTERDAM

28 mars, 2016

[ - ] A [ + ]

Plusieurs coups de filet ont eu lieu ces derniers jours en Europe en lien avec l’interpellation, jeudi 24 mars, de Reda Kriket, un Français de 34 ans soupçonné de préparer un attentat en France. Vendredi, deux hommes ont été interpellés à Bruxelles. Dimanche 27 mars, c’est à Rotterdam, aux Pays-Bas, que les enquêteurs pensent avoir débusqué un de ses complices présumés.

 Ce Français de 32 ans, Anis B., a été interpellé par la police néerlandaise dans le cadre d’un mandat d’arrêt européen émis vendredi par la justice française. Il était recherché par les juges d’instruction depuis la perquisition de l’appartement de Reda Kriket à Argenteuil (Val-d’Oise). Là, les enquêteurs avaient découvert un véritable arsenal : cinq kalachnikov, un fusil-mitrailleur, huit chargeurs d’AK-47, sept armes de poing, de nombreuses munitions, ainsi que des éléments électriques et chimiques permettant la fabrication d’explosifs.

Mais ils ont également mis la main sur un numéro de téléphone, celui d’Anis B., que leurs homologues néerlandais ont ensuite pu localiser à Rotterdam. Les enquêteurs néerlandais ont d’ailleurs ouvert de leur côté une enquête, distincte de la procédure française. C’est dans ce cadre qu’ils ont interpellé trois autres suspects dimanche, dont deux hommes de 43 et 47 ans d’origine algérienne. Aucun détail n’a encore filtré sur la troisième personne interpellée. Plusieurs maisons d’un quartier de Rotterdam, dans l’ouest du pays, ont dans le même temps été évacuées par précaution.

Anis B. devrait être remis à la justice française dès que la procédure le permettra. « Les autorités françaises ont demandé vendredi l’arrestation de ce Français », précise le parquet néerlandais dans un communiqué, avant d’ajouter qu’il sera renvoyé en France « sous peu ».

Deux possibles complices de Reda Kriket avaient déjà été interpellés vendredi à Bruxelles. Le premier, Rabah N., a été inculpé du chef de participation aux activités d’un groupe terroriste, a précisé samedi le parquet fédéral dans un communiqué.

Le second, Abderrahmane A., un Algérien de 36 ans, interpellé vendredi à l’arrêt du tram à Schaerbeek, est un ancien combattant d’Afghanistan. Impliqué dans le meurtre du commandant Ahmad Shah Massoud en 2001 – une action fomentée à Molenbeek –, il avait été condamné à sept ans de prison en France, en 2005. Il avait apporté son aide aux deux assassins du leader afghan, porteurs de faux passeports belges.

 

Bled.ma avec AFP


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *