• mar 17 octobre 2017  21:37
Bled.ma

L'info sans frontières

ATTIJARIWAFA BANK INVESTIT L’EDUCATION EN COTE D’IVOIRE

ATTIJARIWAFA BANK INVESTIT L’EDUCATION EN COTE D’IVOIRE

13 juin, 2016

[ - ] A [ + ]

La banque marocaine Attijariwafa Bank vient de financer  de la Classe Préparatoire intégrée de Grenoble INP et Polytech Grenoble à Abidjan.  Elle investit ainsi le domaine de l’éducation en Afrique.

La construction de l’internat a été réalisée presque un an jour pour jour après la signature de la convention entre le PDG du groupe Attijariwafa bank, M. Mohamed EL KETTANI et M. Jean François CHAUVEAU Président de l’Association Gestionnaire Blaise Pascal (AGBP) dans le cadre de l’accord portant sur le projet de soutien à la création de classes préparatoires au Lycée Blaise Pascal, lors de la visite de travail et d’amitié de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI en Côte d’Ivoire en juin 2015.

L’internat, constitué de douze chambres, vise à offrir de meilleures conditions de vie universitaire aux étudiants et favoriser à terme, leur insertion professionnelle dans le tissu économique et social ivoirien, a expliqué M. Didier Leroy LUSSON Proviseur du Lycée. La classe préparatoire du Lycée Français Blaise Pascal gratuite et exclusivement réservée aux bacheliers ivoiriens propose un programme de formation et de soutien à l’excellence.
Pour sa part, M. CHAUVEAU a souligné : « L’objectif de cette convention signée entre le groupe Attijariwafa bank via sa filiale ivoirienne la Société Ivoirienne de Banque (SIB) et l’INP Grenoble est de donner la chance au maximum d’étudiants ivoiriens d’avoir accès à la formation dispensée dans les écoles d’ingénieurs de Grenoble» et a terminé en déclarant : « que les formés n’aillent pas travailler dans une banque à New-York mais plutôt qu’ils rentrent développer la Côte d’Ivoire ».

«Dans le cadre de sa mission visant à promouvoir et à valoriser le savoir en vue de l’épanouissement des jeunes, la Fondation Attijariwafa bank au Maroc mène des actions d’envergure en faveur des écoles primaires et secondaires mais aussi à destination des classes préparatoires et des universités», a rappelé M. Daouda Coulibaly.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont fermés.