• dim 22 octobre 2017  07:19
Bled.ma

L'info sans frontières

Cérémonie à Paris en hommage à Haïm Zafrani

Cérémonie à Paris en hommage à Haïm Zafrani

26 mai, 2015

[ - ] A [ + ]

Un hommage sera rendu, le 31 mai prochain à la synagogue de la Roquette à Paris, à Haïm Zafrani (1922-2004), infatigable explorateur de la mémoire judéo-arabe.

Cet évènement exceptionnel s’inscrit dans la continuité de l’exposition « Le Maroc contemporain » organisée du 15 octobre 2014 au 25 janvier 2015 à l’Institut du Monde Arabe à Paris, où l’artiste peintre, poète et sociologue, Mustapha Saha a réalisé le portrait de Haïm Zafrani qu’il considère comme l’historien et le penseur référentiel de la diversité structurelle et de la pluralité culturelle, constitutives de la société marocaine depuis ses origines.  » Haïm Zafrani n’a eu de cesse, tout au long de son existence et de ses recherches scientifiques, de retourner aux sources pour fonder la mémoire du futur et de remonter le fleuve de la connaissance jusqu’à sa naissance », témoigne Mustapha Saha. Il a également exploré les multiples ramifications de ce fleuve, « créatives de savoirs, de techniques, d’expressions littéraires et artistiques, de pratiques culturelles, ancestrales, interactives, redynamisées au fil des temps, étonnamment adaptatives aux courants des époques et aux transformations historiques », fait valoir le sociologue marocain. Historien franco-marocain spécialiste de la culture sépharade et des relations entre Juifs et Arabes, Haïm Zafrani a écrit une quinzaine d’ouvrages et plus de 150 articles sur le judaïsme en terre d’Islam, en particulier au Maroc. Docteur ès lettres et sciences humaines et docteur en études orientales, Haïm zafrani était notamment membre de l’Institut des hautes études sémitiques au Collège de France, du comité de parrainage de la revue « Horizons maghrébins » et membre correspondant de l’Académie du Royaume du Maroc. Il a dirigé le Département de langue hébraïque et de civilisation juive à l’université de Paris-VIII, dont il est devenu professeur émérite. Cet événement-hommage sera ponctué par des témoignages de la veuve de Haim Zafrai et de Mustapha Saha, qui présentera à cette occasion son nouvel ouvrage « Haim Zafrani, penseur de la diversité marocaine ». L’artiste peintre Mustapha Saha a également célébré trois monuments de la littérature marocaine, Driss Chraïbi, Edmond Amran El Maleh et Mohamed Leftah, en réalisant leurs portraits, dans une technique et une esthétique inédites, à l’exposition « Le Maroc contemporain » à l’Institut du Monde arabe.

MAP


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *