• sam 16 décembre 2017  01:20
Bled.ma

L'info sans frontières

Crash dans le Sinaï : la nouvelle provocation de Daesh

Crash dans le Sinaï : la nouvelle provocation de Daesh

4 novembre, 2015

[ - ] A [ + ]

Alors que l’on ignore ce qui a provoqué l’explosion en vol de l’A321, l’organisation déclare qu’elle prouvera sa responsabilité « quand elle le voudra ».

Le groupe djihadiste État islamique (EI), qui avait revendiqué la responsabilité du crash de l’avion russe samedi en Égypte, a déclaré mercredi que ce n’était pas à lui d’en faire la preuve et qu’il en livrera la démonstration quand il le voudra. « Nous n’avons aucune obligation d’expliquer comment il s’est écrasé », affirme un membre de l’EI qui ne livre pas son identité dans un message audio posté sur le compte Twitter habituel de l’organisation.
La branche égyptienne de l’EI, Province du Sinaï, avait annoncé samedi sur ses comptes Twitter qu’elle avait « fait tomber », sans préciser comment, l’Airbus A321-200 de la compagnie charter russe Metrojet. L’appareil s’est écrasé dans le désert du Sinaï, bastion de l’EI, après s’être disloqué dans les airs 23 minutes après son décollage de la station balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh. Ses 224 occupants ont péri.
Depuis, l’enquête tente de déterminer si le crash est accidentel ou a résulté de l’explosion d’une bombe à bord. « Apportez les débris et fouillez-les, apportez vos boîtes noires et analysez-les, et dites-nous quels sont les résultats de votre enquête », poursuit le membre de l’EI. « Prouvez que nous ne l’avons pas fait s’écraser et comment il est réellement tombé, nous vous livrerons les détails sur la manière dont il est tombé au moment que nous aurons choisi », conclut l’homme.

AFP


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *