• jeu 14 décembre 2017  16:50
Bled.ma

L'info sans frontières

DECHEANCE DE LA NATIONALITE : LES BINATIONAUX S’INDIGNENT

DECHEANCE DE LA NATIONALITE : LES BINATIONAUX S’INDIGNENT

4 janvier, 2016

[ - ] A [ + ]

Ce sera un des grands dossiers de cette année 2016. François Hollande en a même parlé lors de ses vœux aux Français le 31 décembre et exprimé sa volonté d’étendre la déchéance de nationalité aux binationaux nés français « condamnés définitivement pour crimes terroristes », et non plus seulement à ceux qui ont acquis cette nationalité après leur naissance. Les binationaux s’indignent et craignent des dérapages.

François Hollande ne démord pas. Le chef du gouvernement entend étendre la déchéance de la nationalité aux binationaux nés français. Pourtant, deux jours avant qu’il ne prononce son discours, un sondage de l’institut Elabe réalisé pour BFM-TV estimait que près de 9 Français sur 10 étaient favorables au projet. Près de 3,3 millions de personnes en France sont concernées par cette binationalité. La crainte d’un élargissement de la définition du terrorisme et une manipulation politique : c’est une des possibilités de dérive de la mesure proposée par Hollande si elle venait à être appliquée.

Créer deux «France » : une de souche, et une deuxième de «seconde zone » : cela remettrait en cause les notions d’égalité des droits de l’homme au niveau international. L’extension de la déchéance choque de nombreux binationaux parce qu’elle tend à créer une « sous-catégorie » de Français.

Au sein de la communauté des binationaux, c’est un ras-le-bol général « La déchéance de la nationalité s’inscrit dans un débat où on assimile arabe à musulman et terroriste et, à la fin, ça fait un pot-pourri global stigmatisant» témoignent plusieurs de ses membres. C’est même, pour certains, un terrain pour susciter des haines et de la violence contre la France « les gens qui sont dans un repli communautaire le sont parce qu’il y a un sentiment de rejet, ils ne se sentent plus intégrés dans la société parce qu’ils n’ont pas de perspective d’évolution. La mesure créera une brèche pour les intégristes qui leur diront : “Vous voyez, la France ne vous aime pas ». Mais le combat n’est pas encore gagné. L’adoption ou pas de cette mesure est un tournant décisif dans l’histoire de France. Le projet est actuellement en discussion.

 Bled.ma


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *