• ven 22 septembre 2017  23:20
Bled.ma

L'info sans frontières

Des proches de Bouteflika doutent de ses capacités à diriger l’Algérie

Des proches de Bouteflika doutent de ses capacités à diriger l’Algérie

7 novembre, 2015

[ - ] A [ + ]

Des proches du président Abdelaziz Bouteflika ont pour la première fois émis des doutes sur ses capacités à diriger l’Algérie, confrontée selon eux à un « climat général dégradé », et demandé à le rencontrer pour s’en assurer.

L’ex ministre Khalida Toumi, la sénatrice et célèbre combattante de l’indépendance Zohra Drif-Bitat, la députée trotskyste Louisa Hanoune, l’écrivain Rachid Boudjedra et d’autres partisans du chef de l’Etat font partie des dix-neuf personnalités algériennes qui ont demandé -dans une lettre rendu publique vendredi- à rencontrer M. Bouteflika. « Je connais très bien le président et je doute que certaines décisions soient de sa propre initiative », a affirmé Mme Toumi, qui a fait partie du gouvernement de 2002 à 2014, date à laquelle le président algérien a été réélu pour un quatrième mandat.  M. Bouteflika, 78 ans, a été victime en 2013 d’un AVC qui a affaibli sa mobilité et sa faculté d’élocution. Ses activités publiques sont devenues très rares et il n’apparaît à l’écran de la télévision officielle que lorsqu’il reçoit des invités étrangers. Ses opposants, à l’instar de son rival à la présidentielle de 2014, Ali Benflis, n’hésitent pas à parler d’une « vacance de pouvoir ».

AFP


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *