• dim 20 août 2017  18:25
Bled.ma

L'info sans frontières

Deux projets de décrets relatifs aux université

Deux projets de décrets relatifs aux université

10 juillet, 2015

[ - ] A [ + ]

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat sous la présidence du Chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane a examiné et approuvé deux projets de décrets relatifs aux universités.
Présenté par le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres, le premier texte concerne le projet de décret N 2-15-183 fixant la liste des universités et établissements liés à l’Etat par une convention de partenariat en matière de développement de l’enseignement, de la formation et de la recherche scientifique, a indiqué le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement Mustapha El Khalfi, qui donnait lecture à un communiqué à l’issue du conseil.Ainsi, ce projet de décret fixe la liste des universités et établissements liés à l’Etat par une convention de partenariat dans le domaine du développement de l’enseignement, de la formation et de la recherche scientifique, énumérés dans l’article 2 du décret N 2-14-665, promulgué le 16 Moharram 1436 de l’Hégire (10 novembre 2014), en l’occurrence l’Université internationale de Rabat, l’Université Mohammed VI des sciences de la santé à Casablanca, l’Université internationale Zahraoui des sciences de la santé à Rabat, l’Université Mohammed VI polytechnique de Benguerir, l’Ecole centrale de Casablanca et l’école d’architecture de Casablanca. Le second texte concerne le projet de décret N 2-15-159 complétant le décret N 2-04-89 du 18 Rabii II 1425 de l’Hégire (7 juin 2014) fixant la vocation des établissements universitaires, les cycles des études supérieures ainsi que les diplômes nationaux correspondants.En vertu de ce projet de décret, la durée de préparation du doctorat sera prolongée d’une troisième et dernière année qui s’ajoute aux trois années réglementaires et aux deux années exceptionnelles actuellement en vigueur. L’objectif étant de permettre aux doctorants de parfaire leurs travaux de recherche se trouvant dans un stade avancé afin qu’ils puissent réaliser leurs thèses de doctorat comme il se doit, étant donné que plusieurs doctorants n’ont pas pu soutenir leurs thèses dans le délai réglementaire de 5 ans.Ce projet de décret permet également aux professeurs qualifiés et non titulaires de doctorat de soutenir leurs thèses et travaux de recherches sans pour autant être astreints au délai de trois ans, vu que nombre d’entre eux comptent à leurs actifs des travaux de recherche, consistant en des articles et publications réalisés après leur obtention de la qualification universitaire et qui peuvent faire l’objet de discussion devant un jury.L’obtention du doctorat par cette catégorie d’enseignants-chercheurs, qui assurent l’encadrement des étudiants inscrits au cycle de doctorat, leur permettra de pouvoir être promus au cadre de professeur d’enseignement supérieur.

MAP


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *