• dim 17 décembre 2017  19:20
Bled.ma

L'info sans frontières

Dons d’organes : Des milliers de patients en attente.. des vies en suspens

Dons d’organes : Des milliers de patients en attente.. des vies en suspens

20 octobre, 2015

[ - ] A [ + ]

Si le don d’organes et de tissus au Maroc est totalement permis sur les plans religieux et législatif, la population reste encore hésitante. Sensibiliser cette dernière au recours au don d’organes et permettre de sauver des dizaines de vies. C’est à cela que l’Association Marocaine de Don d’Organes et de Tissus s’attelle. Samya Elalami, Présidente et fondatrice de l’Association, nous parle, à bâtons rompus de cette problématique.

 

Bled.ma : Dispose-t-on actuellement d’un état des lieux quantifié du don d’organes: nombre, besoins, carences?…

Samya Elalami : Bien sur,   les chiffres exactes   reflétant  l’état des lieux sont en possession du ministère de la santé, les derniers chiffres  je ne les  ai pas. Pour vous donner une idée de la situation depuis 2010 il y a eu sept ou six greffes du poumon. 40 greffes de reins , et huit greffes de rétine. Par conséquent les patients en attente sont très nombreux.

Oulémas et juristes s’accordent à dire que le don n’est pas interdit. Pourtant, l’idée est fortement répandue (c’est Dieu qui donne et ôte la vie) et rares sont ceux qui passent à l’acte….

Les Ouleimas ceux sont prononcés sur la problématique du don d’organes.
Ils s accordent sur l’acte a partir du moment que c est volontaire et que la greffe se fait dans les règles médicales professionnelles entre autre le respect du cadavre. Je n’ai rien à ajouter. Ce n est pas de mon ressort.

Sur le plan pratique, même dans les pays où la question religieuse n’entrave pas le don d’organes, les temps d’attente sont longs. Combien attend-on en général au Maroc avant de pouvoir faire l’opération?

Tout a fait. Pour les greffes de reins s il n y a pas de  donneur vivant
l’attente peut aller jusqu’à à 20ans.
Pour les autre patients en attente de greffe de poumon de cœur   l’espoir est réduit

Parlons du coût. C’est un sujet important. Les greffes sont-elle prises en charge? A quelle hauteur dans le public? Et dans le privé?

La greffe est une opération qui est prise en charge par l’état et qui ne se pratique d ailleurs que dans les hôpitaux publiques pour verrouiller à fin d éviter tout trafique et toute commercialisation. Il est important de signaler  qu’une opération de greffe  coûte moins chère qu’un dyalisé de 5ans par exemple.

Vous avez entrepris de communiquer pour « éclairer, éduquer ». C’est un travail de longue haleine qui devrait porter ses fruits dans combien de temps? A quel niveau vous estimeriez-vous satisfaits des résultats par rapport à ce qui existe actuellement?

AMDOT est une association qui a pour rôle la sensibilisation la société a besoin d être éclairer sur  ces maladies  leurs problématiques .Elle  se pose beaucoup de questions juridiques, religieuses d thétique et médicales aux quelles ll AMDOT doit apporter des réponses  bien sur en collaboration avec les professionnels de la santé le CHU et le ministère de la santé.

 Propos recueillis par Amale DAOUD

 

 


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *