• ven 20 octobre 2017  13:14
Bled.ma

L'info sans frontières

LE CANADA VEUT ACCUEILLIR PLUS DE RÉSIDENTS PERMANENTS ET DE RÉFUGIES D’ICI LA FIN 2016

LE CANADA VEUT ACCUEILLIR PLUS DE RÉSIDENTS PERMANENTS ET DE RÉFUGIES D’ICI LA FIN 2016

9 mars, 2016

[ - ] A [ + ]

Le ministre de l’immigration, des réfugiés et de la citoyenneté, John McCallum a annoncé, mardi, que le Canada s’est fixé pour objectif d’accueillir entre 280.000 et 305.000 nouveaux résidents permanents d’ici la fin de l’année 2016, dont 51.000 à 57.000 réfugiés.

« Le gouvernement du Canada a un plan ambitieux visant à accueillir entre 280.000 et 305.000 nouveaux résidents permanents en 2016 », a déclaré M. McCallum lors d’un point de presse consacré à la présentation du nouveau plan d’Ottawa en matière d’immigration pour 2016, ajoutant que le gouvernement « prévoit aussi d’accueillir de 51.000 à 57.000 réfugiés cette année, soit deux fois plus que l’an dernier ». Pour 2016, le gouvernement de Justin Trudeau s’est fixé des objectifs d’immigration plus élevés que ce qu’avait établi le gouvernement conservateur l’année dernière, dont le plan d’immigration 2015 avait fixé une fourchette entre 260.000 et 285.000 nouveaux résidents permanents. Toutefois, Ottawa compte change ses priorités, puisque les immigrants économiques, qui constituaient environ les deux-tiers des nouveaux arrivants accueillis sous l’ancien gouvernement, seront moins nombreux (entre 151.200 et 162.400 personnes en 2016), alors que les nouveaux arrivants qui se rendent au Canada pour des motifs humanitaires, comme les regroupements familiaux vont presque doubler par rapport à 2015 (entre 75.000 et 82.000 cette année). « Tout en continuant de montrer son leadership à l’échelle mondiale, le Canada réunira des familles, offrira un refuge à ceux qui fuient la persécution et appuiera la prospérité économique à long terme du pays », a précisé le ministre. Pour M. McCallum, l’accueil de 25.000 réfugiés syriens au pays au cours des derniers mois est « un bon exemple » de ce que le Canada peut accomplir quand vient le temps d’ouvrir ses portes à des immigrants qui quittent leur pays d’origine pour des raisons humanitaires. En campagne électorale, les troupes libérales de Justin Trudeau avaient fait de la réunification familiale une priorité en immigration, puisqu’elles ont promis de doubler le nombre de parents et grands-parents qui pouvaient faire de nouvelles demandes de résidences permanentes chaque année. M. McCallum a déclaré, en outre, qu’il entend faire pression auprès des provinces pour qu’il y ait moins d’immigrants qualifiés qui arrivent au pays et qui ne sont pas en mesure d’exercer leur métier. En citant l’exemple des ingénieurs et des médecins, le ministre a affirmé que ces dossiers étaient souvent sous des juridictions provinciales, mais il veut encourager ses homologues à travailler pour mettre fin à une situation qu’il a qualifiée de « frustrante et de contre-productive ». « Les Canadiens partagent la conviction que toutes nos communautés sont renforcées lorsque nous unissons nos forces pour accueillir des immigrants qui désirent bâtir un Canada meilleur et lorsque nous aidons ceux qui ont besoin de notre protection et de notre sécurité », a-t-il conclu.

MAP


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *