• mar 24 octobre 2017  01:13
Bled.ma

L'info sans frontières

ÉCHÉANCES ÉLECTORALES: LES MDM S’EN MÊLENT

ÉCHÉANCES ÉLECTORALES: LES MDM S’EN MÊLENT

14 juin, 2016

[ - ] A [ + ]

Plus que quelques semaines nous sépare du scrutin du 7 octobre. La problématique de la participation des Marocains du Monde au scrutin est remise sur le tapis. Une délégation de représentants des MDM sont venus au Maroc en parler avec les politiques.

A l’approche du scrutin du 7 octobre, les citoyens du monde se mobilisent pour arracher le droit de se présenter en tant que candidats lors des prochaines législatives. Ils appellent ainsi à une révision du projet de loi organique relatif à la Chambre des représentants examiné au Conseil du gouvernement du 15 avril dernier. À l’approche de chaque échéance électorale, les Marocains du monde s’activent pour faire valoir leur droit de se présenter en tant que candidats aux législatives. Depuis que le projet de loi organique N° 20.16, modifiant et complétant la loi organique N° 27.11, relative à la Chambre des représentants a été adopté en Conseil de gouvernement et que ses grandes lignes ont filtré, les MRE sont sur tous les fronts. Ils veulent un amendement devant leur permettre d’être représentés dans le prochain Parlement. Une délégation comprenant les acteurs responsables des antennes des formations politiques marocaines à l’étranger (PJD, USFP, MP, PAM, PI, PPS) une visite au Maroc en vue de plaider pour la participation des MRE aux élections législatives du 7 octobre prochain. Ils ont eu des discussions avec les dirigeants des partis politiques (MP, PJD, PPS, USFP, PAM, PI, UC, Fédération de la gauche), les responsables du ministère de l’Intérieur, les secrétaires généraux des institutions de la bonne gouvernance (CCME, CNDH et CESE), ainsi qu’avec des responsables syndicaux de la Confédération démocratique du travail (CDT) et de l’Union marocaine du travail (UMT). Ils ont aussi rencontré l’OMDH, le Mouvement pour la démocratie paritaire et le Forum de la citoyenneté. Anti-constitutionnalité, orientations royales non respectées.. les MDM n’en démordent pas même si la position du Maroc a été claire à ce sujet : les MDM ne pourront pas participer aux prochaines élections. Parviendront-il à faire entendre leur voix ? Pas pour cette prochaine échéance en tous cas.

Bled.ma

 

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont fermés.