• sam 21 octobre 2017  16:31
Bled.ma

L'info sans frontières

Entretien avec Youssef Drafate, DG jevoyage.ma

Entretien avec Youssef Drafate, DG jevoyage.ma

22 juin, 2015

[ - ] A [ + ]

 Les temps semblent changer. Le tourisme interne, jusque là parent pauvre des politiques publiques, est en train de prendre du galon. En 2015, un touriste sur 3 est Marocain. Les Résidents marocains représentent 29% de l’ensemble, bien plus que les Français par exemple qui ne sont que 21%. Youssef Drafate, DG de jevoyage.ma, une agence de voyages en lignes nous livre le point de vue d’un professionnel qui croit dur comme fer que le potentiel du tourisme interne est nettement supérieur aux autres segments.

Bled.ma : Dans votre activité, vous semblez vous intéresser davantage au tourisme interne. C’est pourtant le parent pauvre des politiques publiques, non?

Youssef Drafate : Développer le tourisme interne est notre objectif principal. Nous nous adressons aux marocains pour les faire voyager au Maroc principalement et à l’international également. Ma motivation principale quand j’ai lancé Jevoyage.ma il y a 5ans était de faire découvrir le Maroc au Marocains. Pas seulement Marrakech et Agadir, mais également les merveilles méconnues du Maroc. Le tourisme interne est le marché qui croit le plus rapidement bien plus que les touristes étrangers. D’ailleurs depuis 2014 les marocains sont devenues la 1ere nationalité de touristes au Maroc. Selon les derniers chiffres de l’observatoire du tourisme pour la période Janvier – Avril 2015. Les résidents marocains représentent aujourd’hui 29% des touristes qui logent dans les hôtels classés. Bien plus que les Français par exemple (21%). Et sur les 5 dernières années 2010-2015 le nombre de touristes nationaux a augmenté de 48%. Aujourd’hui, il faut prendre conscience qu’1 touriste sur 3 est Marocain et ce chiffre est en progression constante. Les politiques publiques doivent en prendre consciences et investir plus en communication, en infrastructures et en offres dédiées. Les professionnels et hôteliers doivent également en prendre compte et arrêter d’avoir, pour certains, une politique commerciale discriminante envers les touristes nationaux .

Bled.ma : Le Maroc a essayé de créer des TO du temps du lancement de la vision 2010 par Adil Douiri pour essayer de faire comme à l’étranger. Cela n’a pas marché. Est-ce la preuve que le tourisme interne n’est pas potentiel?

Y.D : Le tourisme interne est au contraire plein de potentiel. Les Marocains voyagent de plus en plus, veulent découvrir leur pays de plus en plus. Comme je l’ai précisé, c’est aujourd’hui la nationalité de touristes qui a le plus progressé ces 5 dernières années et les marocains représentent clairement aujourd’hui la 1ere nationalité de touristes.

Il est nécessaire d’avoir un TO dédié au tourisme interne, champion national dans sa catégorie. Mais ce n’est pas à l’Etat de le créer. Ce doit être une initiative privée, porté par un entrepreneur  avec une vision une ambition dédiée au tourisme interne, à l’instar de Jevoyage.ma  L’état doit par contre accorder son soutien à travers un partenariat public-privé.

Bled.ma : Parlons des tendances. Quelles sont les destinations prisées? Celles qui se développent?

Y.D Les destinations les plus en vogue cette année sont, au niveau national, Marrakech, qui garde le haut du pavé vu que la ville ocre est prisée toute l’année pour des weekends comme pour des vacances farniente, suivie par les grandes stations balnéaires comme Agadir, le Nord et Saïdia, surtout convoitées en été, mais aussi de plus en plus au printemps pour des pauses détente à côté de la mer. Pour ce qui est de l’étranger, les voyages organisés en Turquie, en Thaïlande ou en Malaisie ont la côte pour cet été. Aussi, les séjours à la Costa Del Sol en Espagne ou à la région d’Algarve au Portugal attirent beaucoup de personnes séduites par leurs belles plages et leur ambiance festive. Les croisières séduisent une clientèle de plus en plus large aussi.

Bled.ma : Si on devait parler de grande carence, quelle serai(ent) elle? Parce qu’en définitive, si on enlève Marrakech et Agadir, il ne reste pas grand chose.

Y.D : Le Maroc ne se limite pas à Marrakech et Agadir. Il y a tellement d’autres régions a découvrir. Nous avons clairement un beau pays et les marocains veulent le découvrir.

Jevoyage.ma a justement lancé une nouvelle gamme de produits “KeepZen”, pour proposer des produits qui sortent des sentiers battus et apporter de la nouveauté. Mais nous ne pouvons réussir ce challenge seul, nous avons besoins du support des politiques et institutionnelles. Pour communiquer, mettre en place les infrastructures et préserver notre patrimoine naturel.

 Bled.ma : Et si vous deviez vous intéresser aux MRE? Vous pensez que c’est une cible importante?

Y.D : Il est nécessaire d’avoir une stratégie dédiée aux MRE. Et Jevoyage.ma veut en faire une cible prioritaire.

 Entretien réalisé par Amale DAOUD


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *