• mar 24 octobre 2017  01:15
Bled.ma

L'info sans frontières

Fin de partie pour Karim Benzema ?

Fin de partie pour Karim Benzema ?

10 décembre, 2015

[ - ] A [ + ]

L’attaquant vedette de l’équipe de France, mis en examen dans « l’affaire de la sextape », pourrait être écarté des Bleus ce jeudi par la Fédération.

Karim Benzema sera-t-il privé d’Euro 2016 ? L’attaquant des Bleus, mis en examen dans l’affaire du chantage à la sextape exercé sur son équipier Mathieu Valbuena, pourrait être écarté de l’équipe de France ce jeudi par la Fédération française de football. C’est le patron du foot français Noël Le Graët qui annoncera la position de la « 3F » à partir de 16 heures devant la presse. L’ouverture d’une procédure disciplinaire contre Benzema peut être prononcée, tout comme une suspension pure et simple le temps de ses démêlés judiciaires.
D’autres voix au sommet du foot français se sont déjà élevées pour prôner la « fermeté ». Frédéric Thiriez, président de la Ligue de football professionnel, écrit ainsi dans une tribune adressée au Figaro : « Porter le maillot bleu n’est pas quelque chose d’ordinaire. L’exemplarité, si l’on veut reconquérir les coeurs, doit l’emporter même sur la performance. » Benzema peut craindre le pire sportivement, en dépit de son triplé inscrit en Ligue des champions mardi soir avec le Real Madrid lors de la démonstration contre Malmö (8-0). L’attaquant, après ce festival, a tenté de plaider sa cause devant micros et caméras, lançant à l’adresse de Noël Le Graët : « Il y a une justice, il faudrait voir la justice avant de faire quoi que ce soit. »

« Complicité de tentative de chantage »

Mais Benzema, mis en examen pour « complicité de tentative de chantage » et « participation à une association de malfaiteurs », est cerné. Le 27 novembre, dans un entretien accordé au Monde, Mathieu Valbuena l’accuse de l’avoir « indirectement » incité à payer. Et depuis, la FFF, qui se retranchait derrière la présomption d’innocence du joueur du Real Madrid, s’est constituée partie civile dans cette affaire. Les instances ont eu accès au dossier et se sont donc forgé une opinion au gré des derniers développements, guère favorables à Benzema, à qui il est interdit d’entrer en contact avec Valbuena, en vertu du contrôle judiciaire qui lui a été imposé. Avec des faits reprochés passibles de cinq ans d’emprisonnement.
Fait aggravant qui a son importance aux yeux de la FFF, c’est dans le cadre d’un rassemblement au Centre national du football à Clairefontaine (Yvelines), le 5 octobre, que Benzema aurait tenté de convaincre Valbuena d’entrer en contact avec les maîtres chanteurs. Soit dans le « château », à l’intérieur même de la maison bleue. À six mois de l’Euro dans l’Hexagone (10 juin-10 juillet), l’image du foot français est écornée. Or, la FFF ne peut se permettre de vivre un nouveau gros scandale, cinq ans après la fameuse grève de l’entraînement à Knysna au Mondial 2010.

« Un grand sportif doit être exemplaire »

« L’équipe de France est régulièrement secouée par des affaires qui nourrissent un désamour croissant de nos compatriotes », déplore encore Frédéric Thiriez dans Le Figaro. La Fédération ne peut pas plus longtemps rester insensible à la pression. Notamment politique, alors que le Premier ministre Manuel Valls a affirmé le 1er décembre qu’« un grand sportif doit être exemplaire. Et s’il n’est pas exemplaire, il n’a pas sa place en équipe de France ». Benzema a pris la parole pour se défendre. Il a d’abord dénoncé « un acharnement » le 2 décembre au 20 heures de TF1 et s’est ensuite prévalu d’avoir le soutien de Didier Deschamps à Téléfoot dimanche. Mais le sélectionneur se calera dans les pas de Noël Le Graët.
Avec pour conséquence probable de préparer et jouer l’Euro sans son attaquant numéro un, qui, à bientôt 28 ans (il les aura le 19 décembre), est le meilleur buteur en activité des Bleus (27 réalisations en 81 sélections).

AFP

 


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *