• dim 17 décembre 2017  19:22
Bled.ma

L'info sans frontières

GRACIÉ, KARIM WADE QUITTE LE SÉNÉGAL

GRACIÉ, KARIM WADE QUITTE LE SÉNÉGAL

24 juin, 2016

[ - ] A [ + ]

Condamné à six de prison pour enrichissement illicite, Karim Wade, fils de l’ex-président sénégalais et candidat de son parti à la prochaine présidentielle au Sénégal, a été gracié vendredi par le chef de l’Etat Macky Sall et libéré, une mesure dénoncée par les militants anti-corruption.

Karim Wade, métis et veuf de 47 ans, père de deux filles, a quitté le Sénégal pour le Qatar peu après sa libération dans la nuit de jeudi à vendredi, selon une source officielle et de nombreux médias locaux.
Il fut d’abord conseiller, puis un des ministres puissants de son père, Abdoulaye Wade qui a dirigé le Sénégal de 2000 à 2012. Il était surnommé dans son pays « ministre du Ciel et de la Terre », en raison de ses nombreux portefeuilles et prérogatives (Infrastructures, Transport aérien, Coopération internationale, Aménagement du territoire…).
Placé en détention préventive à Dakar depuis avril 2013, il avait été jugé – avec d’autres co-accusés – et condamné en mars 2015 à six ans de prison ferme et à plus de 210 millions d’euros d’amende pour « enrichissement illicite », ce qu’il a toujours nié. Le verdict a été confirmé en appel en août 2015.
Karim Wade est par ailleurs un des responsables du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition), formation créée et toujours dirigée par son père. Deux jours avant l’annonce du verdict, le PDS l’avait désigné candidat à la prochaine présidentielle, prévue en 2019. Une position inchangée depuis.

AFP


Laisser un commentaire

Les commentaires sont fermés.