• dim 17 décembre 2017  19:17
Bled.ma

L'info sans frontières

Iran : L’accord sur le nucléaire se concrétise

Iran : L’accord sur le nucléaire se concrétise

19 octobre, 2015

[ - ] A [ + ]

L’Union européenne a adopté dimanche le cadre législatif pour la levée de ses sanctions contre Téhéran. Les Etats-Unis ont également commencé dimanche à préparer leur suspension, en application de l’accord conclu en juillet.

 Trois mois après son adoption, l’accord sur le nucléaire iranien commence à entrer dans le concret. L’Union européenne a adopté dimanche 18 octobre le cadre législatif pour la levée de ses sanctions contre l’Iran, en vertu de l’accord nucléaire conclu en juillet, sous réserve que Téhéran remplisse ses obligations, a annoncé la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini.

« L’UE a adopté aujourd’hui le cadre législatif pour lever toutes ses sanctions économiques et financières liées au nucléaire », indique un communiqué conjoint de la chef de la diplomatie européenne et de son homologue iranien, Mohammad Javad Zarif.

La décision, attendue, est avant tout formelle puisqu’elle consiste en l’adoption d’une série de décisions visant à suspendre puis lever les lourdes sanctions économiques, financières et individuelles prises par l’Union européenne contre l’Iran depuis plus d’une décennie. Elle est néanmoins une étape cruciale dans la mise en oeuvre de l’accord historique signé en juillet à Vienne par l’Iran et les grandes puissances, destiné à empêcher Téhéran de fabriquer la bombe atomique en garantissant la nature strictement pacifique de son programme nucléaire, en échange d’une levée des sanctions.

Les Etats-Unis ont également formellement commencé dimanche à préparer la suspension de leurs sanctions contre l’Iran, a annoncé la Maison blanche.

Le Conseil de l’UE, qui représente les 28 Etats membres, a confirmé la décision, publiée dimanche au JO européen, dans un communiqué séparé.

Le gendarme onusien du nucléaire doit publier le 15 décembre un rapport d’évaluation des actions entreprises par Téhéran pour faire appliquer l’accord. En fonction de ses conclusions, les Européens décideront de la levée définitive des sanctions.

 Des inspections inopinées de l’AIEA autorisées

Dans le cadre de cet accord qui a mis fin à plus d’une décennie d’isolement diplomatique de la république islamique, l’Iran a accepté de réduire pour dix ans le nombre de ses centrifugeuses, de 19.000 (dont la moitié en activité) à environ 6.000. Pour rassurer la communauté internationale, Téhéran modifiera également son réacteur à eau lourde d’Arak (centre de l’Iran) pour réduire la production de plutonium, autre source possible de matière fissile militaire.

L’Iran doit aussi réduire à 300 kg, pour une durée de 15 ans, son stock d’uranium faiblement enrichi (LEU), actuellement de 10 tonnes, notamment grâce à la vente d’une partie de ces combustibles à la Russie. Il a par ailleurs accepté de se soumettre à des contrôles poussés de ses sites nucléaires, y compris à des inspections inopinées de l’AIEA.

Bled.ma avec AFP


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *