• mer 13 décembre 2017  03:25
Bled.ma

L'info sans frontières

JOURNEE MONDIALE DE L’AFRIQUE : LE MAROC, CE FERVENT DÉFENSEUR DES CAUSES ET INTÊRETS AFRICAINS

JOURNEE MONDIALE DE L’AFRIQUE : LE MAROC, CE FERVENT DÉFENSEUR DES CAUSES ET INTÊRETS AFRICAINS

24 mai, 2016

[ - ] A [ + ]

La journée mondiale de l’Afrique (25 mai), en tant qu’hymne à l’unité des peuples africains, offre l’occasion de célébrer et magnifier l’action déterminée et tout l’engagement, à la fois, sincère, responsable et indéfectible du Maroc au service des causes, des intérêts et des idéaux de ce continent auquel il appartient et qu’il place au cœur de sa politique extérieure et de son action régionale et internationale, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI.

Attaché qu’il est à son ancrage africain et à ses liens multidimensionnels et séculaires avec les pays du continent, le Maroc fait désormais figure d’un pays à l’avant-garde de la défense de toutes les questions concernant l’Afrique dans le concert des nations, auprès des autres pays et groupements régionaux, et au sein des institutions internationales, prônant, au-demeurant,  la  voie  d’un développement durable permettant à ce grand continent d’inventer son propre modèle d’émergence socio-économique autour des valeurs de solidarité sud-sud, de coopération agissante et de partenariat gagnant-gagnant. Ainsi, de par l’aura dont jouit SM le Roi Mohammed VI auprès des peuples et dirigeants du continent et eu égard à la crédibilité et à la confiance acquis par le Maroc sur le plan international, le Royaume, à travers de multiples actions et initiatives concrètes e tangibles, est perçu à juste titre à l’échelle africaine comme étant le soutien le plus sûr, le plus fidèle et le plus crédible. Dans les faits, cet engagement africain du Maroc s’est manifesté, il y a lieu de le rappeler, depuis son indépendance à travers un appui résolu  et solidaire aussi bien à la lutte pour la libération des pays africains du  joug colonial que dans le cadre de la défense de l’unité africaine qui s’est particulièrement illustrée par la création de l’Organisation de l’Unité Africaine dont le Royaume figure parmi les fondateurs. Passées les années des indépendances, l’action diplomatique marocaine s’est assignée comme objectif stratégique de hisser la coopération avec les pays africains au niveau d’un véritable partenariat, en vue de relever les défis de développement et de stabilité. Partant, les acquis et expériences multi-sectorielles du Maroc et le savoir-faire du Royaume en matière de développement humain, ont favorisé la mise en place d’un réel socle de partenariat Maroc-Afrique responsable et durable, basé sur un véritable cadre de développement, selon une vision stratégique portée au plus haut niveau par SM le Roi Mohammed VI. C’est dans cette perspective que les multiples visites royales effectuées par le Souverain, depuis son intronisation, à de nombreux pays africains, ont impulsé une nouvelle dynamique aux relations avec ces pays frères et donné un fort élan à la coopération Sud-Sud du Maroc avec son espace africain.
Grands moments de liesse et de communion africaine, ces visites royales ont été ponctuées par une série d’accords de coopération dans les divers domaines de développement économique, technique, social, culturel et humain, des infrastructures de base et de l’aménagement urbain, des technologies de l’information, et de la gestion financière et des banques. La dernière tournée royale en 2015 (la troisième en deux ans), pour ne citer que celle-ci, dans quatre pays africains (Sénégal, Guinée-Bissau, Côte d’Ivoire et Gabon) a été marquée par la signature de pas moins de 84 accords de coopération et d’investissements, permettant ainsi au Maroc de renforcer son rôle de locomotive économique, joué notamment en Afrique de l’Ouest. Dans cette optique, les projets de partenariat lancés dans des secteurs vitaux en Afrique ont propulsé le Maroc au rang du deuxième investisseur africain sur le continent, un statut qui reflète clairement le leadership du Royaume et son souci de réaliser l’intégration régionale en Afrique. Il va sans dire que cette coopération a été fortement accompagnée par le tissu économique national. En effet, les sociétés et entreprises nationales sont aujourd’hui implantées dans de nombreux pays d’Afrique dans le secteur bancaire (Attijariwafa Bank, BMCE Bank of Africa, Banque Populaire), dans les télécommunications (Maroc Telecom), les assurances, l’énergie,  l’agroalimentaire ou l’immobilier. Cette dynamique de coopération économique est soutenue par des actions concrètes de solidarités, telles que l’annulation de la dette des pays les moins avancés du continent, l’accueil des étudiants et des cadres africains dans les universités et instituts de formation au Maroc, la régularisation des subsahariens en situation irrégulière au Maroc, le financement de projets à caractères socio-économiques, ou encore la formation d’imams. Animé de la même volonté sincère, le Maroc ne ménage aucun effort pour contribuer à la consolidation de la paix et de la stabilité dans le continent. Il  a toujours manifesté son soutien aux initiatives des Nations Unies pour la restauration de la stabilité en Afrique en mettant des contingents militaires à la disposition des opérations de maintien de la paix des Nations -Unies dans certaines régions du continent.
En outre, le  Maroc  n’a eu de  cesse  de mettre  en  avant  les  questions  de  développement  de l’Afrique par l’organisation dans le Royaume de rencontres sur des questions prioritaires pour l’Afrique.

Par Taoufik El Bouchtaoui


Laisser un commentaire

Les commentaires sont fermés.