• ven 17 novembre 2017  19:25
Bled.ma

L'info sans frontières

La Cour de cassation déboute Catherine Graciet et Éric Laurent dans l’affaire contre le roi du Maroc

La Cour de cassation déboute Catherine Graciet et Éric Laurent dans l’affaire contre le roi du Maroc

13 novembre, 2017

[ - ] A [ + ]

La Cour de cassation française a validé vendredi deux enregistrements clandestins à l’origine de la mise en examen de deux journalistes français. Ils sont soupçonnés d’avoir voulu faire chanter le roi du Maroc.

La Cour de cassation française a débouté vendredi 10 novembre Catherine Graciet et Éric Laurent et validé deux enregistrements clandestins à l’origine de la mise en examen de ces deux journalistes français. Soupçonnés d’avoir voulu soutirer trois millions d’euros au roi du Maroc Mohammed VI, en échange de l’abandon d’un livre censé contenir des révélations gênantes pour Rabat,ils ont été mis en examen en 2015 pour chantage et extorsion de fonds.

La plus haute juridiction française, saisie par les journalistes Catherine Graciet et Éric Laurent, a estimé vendredi que ces deux enregistrements avaient été réalisés par un émissaire de Rabat sans « véritable implication » des enquêteurs, permettant de conclure à la « loyauté de la preuve ». Elle a donc débouté les journalistes.

Les avocats des deux journalistes, qui reconnaissent un accord financier mais réfutent tout chantage, demandaient l’annulation des deux derniers enregistrements au motif qu’ils sont « illégaux » car réalisés par l’émissaire marocain alors même qu’une enquête était déjà ouverte.

Agences


Laisser un commentaire

Les commentaires sont fermés.