• mer 13 décembre 2017  03:20
Bled.ma

L'info sans frontières

LA SOCIETE IVOIRIENNE DE BANQUE PROCÈDE À UNE OPV

LA SOCIETE IVOIRIENNE DE BANQUE PROCÈDE À UNE OPV

13 juillet, 2016

[ - ] A [ + ]

Dans le cadre de l’Offre Publique de Vente (OPV) des actions de la Société Ivoirienne de Banque (SIB) détenues par l’Etat de Côte d’Ivoire, la SIB, filiale du groupe Attijariwafa bank, en partenariat avec le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, a organisé, une conférence de presse de lancement d’une OPV.

Monsieur Seydou BAMBA, Directeur des Participations et de la Privatisation (DPP), représentant le Ministre auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat est revenu sur le cadre de l’opération et ses objectifs en soulignant : « l’État de Côte d’Ivoire dans le cadre de la mise en œuvre de son programme de privatisation, se prépare à lancer sur le marché financier de l’UEMOA, une Offre Publique de Vente des actions de la SIB, par le truchement de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM). La mise en œuvre de cette politique s’est traduite en 2012, par la définition de nouveaux axes d’orientation stratégiques pour une gestion optimale des entreprises publiques. L’axe n°1 de cette stratégie porte sur le nouveau périmètre d’intervention de l’action économique de l’Etat. Concernant plus spécifiquement, le secteur bancaire, il est envisagé la privatisation de quatre (4) banques à capitaux totalement ou partiellement publiques, dont la Société Ivoirienne de Banque. Dans le cadre de la privatisation de cette banque, le Gouvernement a autorisé, le 08 avril 2015, la cession partielle de sa participation à hauteur de 39% de la SIB au groupe bancaire marocain Attijariwafa bank. Ainsi, l’Etat de Côte d’Ivoire et Attijariwafa bank ont conclu, le 1er juin 2015, un contrat de cession et d’acquisition des actions de la SIB à hauteur de 39%. Pour la mise en œuvre dudit contrat, le groupe bancaire marocain s’est engagé, conformément aux clauses du contrat, à céder 15% du capital de la banque, à travers la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières, répartis comme suit : 12% au public et 3% aux salariés de la banque. Toutefois, au regard du standing de la banque, acteur majeur dans le paysage bancaire national, le Gouvernement a décidé, le 27 avril 2016, de rajouter 5% supplémentaire de sa participation dans le capital de la banque, initialement réservés à un investisseur institutionnel national. Cette action permettra la cotation de la SIB au premier compartiment de la BRVM, qui accueille les plus grosses capitalisations boursières. Ainsi, le volume des actions à céder dans le cadre de cette OPV en cours de réalisation, se fixe à 20%, soit 2 000 000 d’actions».

Pour sa part, Daouda COULIBALY, Directeur Général de la SIB a présenté  l’attractivité de la banque à travers son ancrage dans le pays et sa dynamique de croissance impulsée par le groupe Attijariwafa bank rassurant les futurs actionnaires sur les potentialités de l’institution cinquantenaire en ces termes : « Prendre des actions à la SIB aujourd’hui, c’est faire un bon investissent au regard des performances de la banque.

Bled.ma


Laisser un commentaire

Les commentaires sont fermés.