• sam 23 septembre 2017  15:42
Bled.ma

L'info sans frontières

La Turquie abat un avion militaire russe

La Turquie abat un avion militaire russe

24 novembre, 2015

[ - ] A [ + ]

L’aviation turque a détruit un avion militaire russe. Selon les chaînes d’information NTV et CNN-Türk citant des sources militaires turques, l’avion, un Sukhoi 24, aurait violé l’espace aérien turc près de sa frontière avec la Syrie.

Au moins un pilote aurait été capturé puisque les deux pilotes de l’avion ont réussi à s’éjecter. Les deux chaînes ont diffusé des images de la chute d’un avion militaire en feu dans le ciel, s’écrasant dans les montagnes proches de la frontière turque, en face de la province de Hatay (sud de la Turquie).

Moscou dément

Immédiatement après, le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu s’est entretenu avec son chef d’état-major, le général Hulusi Akar, et son ministre des Affaires étrangères Feridun Sinirlioglu et a décidé de saisir l’Otan, dont la Turquie est membre, et l’ONU, ont annoncé ses services. « Un avion russe Su-24 a été abattu conformément aux règles d’engagement après avoir violé l’espace aérien turc malgré les avertissements », ont indiqué des sources à la présidence turque. « Aujourd’hui, sur le territoire syrien, à cause de tirs présumés venus du sol, un avion Su-24 appartenant aux forces aériennes russes déployées en Syrie s’est écrasé », a déclaré le ministère russe de la Défense dans un communiqué, ajoutant qu’il « se trouvait exclusivement dans l’espace aérien syrien » et que le sort des deux pilotes restait « à définir ». Depuis le début de l’intervention militaire russe aux côtés du régime du président Bachar el-Assad fin septembre, les incidents de frontière se sont multipliés entre Ankara et Moscou. Le 3 octobre dernier, des chasseurs turcs avaient intercepté un avion militaire russe engagé en Syrie qui avait violé leur espace aérien et l’avaient forcé à faire demi-tour. Moscou avait alors mis en cause les « mauvaises conditions météo ». La tension entre les deux pays s’est encore accrue ces derniers jours, après une série de bombardements russes qui ont, selon Ankara, visé des villages de la minorité turcophone de Syrie. La Turquie a convoqué vendredi l’ambassadeur russe pour le mettre en garde contre les « sérieuses conséquences » de cette opération.

Bled.ma avec AFP

 

 


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *