• dim 19 novembre 2017  02:59
Bled.ma

L'info sans frontières

L’Allemagne débordée réintroduit les contrôles aux frontières

L’Allemagne débordée réintroduit les contrôles aux frontières

15 septembre, 2015

[ - ] A [ + ]

Face à l’afflux de dizaines de milliers de réfugiés ces derniers jours, Berlin a réintroduit le contrôle à ses frontières, suspendant la libre circulation dans l’espace européen. 

Cette décision, prise à la veille d’une réunion des ministres de l’Intérieur des 28, ce lundi à Bruxelles, consacrée aux quotas, marque un net durcissement de la position allemande. Fin août, l’Allemagne avait fait une entorse aux règles européennes au profit notamment des Syriens fuyant la guerre et qui, entrés illégalement, n’ont plus été renvoyés dans leur pays d’arrivée dans l’Union européenne (UE).

 

Reprise du trafic ferroviaire entre les deux pays. 

 

Dans la nuit de dimanche à lundi, plusieurs centaines de policiers allemands (1 200 selon le quotidien «Bild») ont commencé à se déployer le long de la frontière avec l’Autriche. Ils contrôlent systématiquement voitures et passants au point de passage bavarois de Freilassing, qui fait face à la ville autrichienne de Salzbourg. Quant au trafic ferroviaire entre les deux pays, interrompu dimanche soir, il a partiellement repris lundi matin, à 7 heures. Seule la liaison entre Salzbourg et Munich (Allemagne) n’a pas encore été rétablie en raison de personnes se trouvant sur la voie ferrée. Le trafic fret a lui aussi été interrompu entre 18 heures et 22h30 dimanche, selon le porte-parole de la Deutsche Bahn.

 

Retour à une stricte application des règles européennes.

 

Les demandeurs d’asile doivent comprendre «qu’ils ne peuvent choisir les Etats où ils chercheront protection», a prévenu le ministre allemand de l’Intérieur, Thomas de Maizière, alors que son pays attend 800.000 demandeurs d’asile cette année. Berlin entend en revenir à une stricte application des règles européennes : les demandes d’asile doivent être déposées dans le premier pays d’entrée de l’UE. Soutenant Berlin, Paris a appelé au «respect scrupuleux par chacun des pays de l’Union européenne des règles de Schengen». «C’est faute de leur respect que l’Allemagne a décidé d’établir temporairement des contrôles à ses frontières», a déclaré le ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve.

 

Munich saturée de réfugiés.

 

 Après avoir fait montre de générosité, la chancelière allemande, Angela Merkel, a effectué une volte-face en raison notamment des difficultés logistiques croissantes pour accueillir les demandeurs d’asile. Munich, principale porte d’entrée en Allemagne, est proche de la saturation avec 63.000 réfugiés en deux semaines arrivant par les Balkans et l’Europe centrale. Au cours de la seule journée de samedi, quelque 13.000 demandeurs d’asile ont été comptabilisés dans la capitale bavaroise (soit autant qu’un précédent record remontant au 6 septembre) et encore 3.000 de plus jusqu’à dimanche 16 heures. La ville est à «l’extrême limite» de ses capacités, selon les autorités locales : au cours du week-end, des dizaines de demandeurs d’asile ont dû dormir dehors sur des matelas isothermes et avec des couvertures, faute de place dans les foyers. Les autorités locales envisageaient même, avant la réintroduction des contrôles aux frontières, de réquisitionner le stade olympique de la métropole, où ont eu lieu les JO d’été de 1972, pour des hébergements.

 

Bled.ma avec AFP


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *