• jeu 17 août 2017  12:28
Bled.ma

L'info sans frontières

Lancement à Paris de Bladi F’Bali

Lancement à Paris de Bladi F’Bali

5 juillet, 2015

[ - ] A [ + ]

Les marocains résidents en France clients de la Banque Populaire pourront, dès cet été 2015, bénéficier de réductions importantes dans une cinquantaine d’hôtels à travers le Maroc. C’est là l’offre Bladi F’Bali présentée ce samedi 4 juillet à paris en présence de plus de 500 MRE. Ces réductions, allant de 30% en haute saison à 50% en basse saison, sont valables tout au long de l’année.

 Il ne s’agit donc pas d’un Kounouz Biladi spécialement conçu pour les MRE. Bladi F’Bali est un produit d’un genre nouveau concocté par deux acteurs stratégiques de l’économie marocaine, l’ONMT et la Banque Centrale Populaire. «Nous avons voulu valoriser la destination Maroc et contribuer au maintien des liens entre la diaspora marocaine et son pays d’origine, le Maroc » a expliqué Mohamed Benchaaboun, PDG de la BP à Paris lors d’un ftour organisé à l’occasion du lancement officiel de ce nouveau produit à Paris. En présence de plus de 500 personnes, Mohamed Benchaaboun et Abderrafia Zouiten, directeur général de l’ONMT, ont réitéré le souhait de contribuer au maintien des liens affectifs entre la diaspora marocaine et le Maroc. «Nous avons voulu donner aux MRE l’occasion de visiter leur pays et aller dans différentes régions du Maroc », ajoute Zouiten. Le partenariat consiste donc à délivrer une carte à l’ensemble des clients de la Banque Populaire en France. L’initiative devrait être plus tard élargie à d’autres pays. Cette carte est offerte gracieusement et permet de réserver dans 50 établissements à travers le Maroc en bénéficiant de réductions importantes tout au long de l’année allant de 30% en haute saison à 50% en basse saison. Les hôtels sont répartis à Casablanca, Marrakech, Al Hoceima, Asilah, Dakhla, Dakhla…

L’objectif est double : permettre à cette clientèle de voyager davantage et drainer un flux plus important de «touristes potentiels » que sont les MRE, surtout en période de crise. Bladi F’Bali ne devrait pas, selon Mohamed Benchaaboun, avoir un impact immédiat sur l’activité de la banque sur le marché. Il s’agit davantage d’un impact d’image particulièrement auprès des nouvelles générations qui s’intéressent au Maroc en tant que destination touristique.

A Paris, Amale DAOUD


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *