• sam 21 octobre 2017  16:50
Bled.ma

L'info sans frontières

LATIFA IBN ZIATEN REÇOIT A WASHINGTON LE PRIX DE « FEMME COURAGEUSE »

LATIFA IBN ZIATEN REÇOIT A WASHINGTON LE PRIX DE « FEMME COURAGEUSE »

30 mars, 2016

[ - ] A [ + ]

Latifa Ibn Ziaten, la mère d’un militaire français assassiné en 2012 par le jihadiste Mohamed Merah, a reçu de la diplomatie américaine un prix rendant hommage à son travail sur le dialogue interreligieux, un symbole fort pour cette femme qui refuse de « céder à la peur » des attentats.

Aux côtés de treize femmes de toutes nationalités, Mme Ibn Ziaten était la seule Française  d’origine marocaine a recevoir mardi à Washington le prix de « femme courageuse » après quatre années passées à sillonner son pays pour promouvoir le vivre-ensemble. Celle qui avait juré « Plus jamais Merah! » en fondant son association en avril 2012, est forcée de reconnaître qu' »avec ce qui ce passe aujourd’hui malheureusement, il y a un travail énorme à faire ». « Il ne faut pas céder à la peur, si on a peur on n’avancera pas, c’est ça que veulent les terroristes, quand on aura peur, eux ils gagneront du terrain », a-t-elle déclaré dans un entretien à l’AFP, dans la capitale fédérale après avoir reçu son prix. Sa réponse aux attentats qui ont touché la France en janvier puis en novembre 2015 est la même qu’après la mort de son fils: le dialogue et la compassion. »Il faut ouvrir les cités, ces ghettos, il faut promouvoir la mixité dans les établissements scolaires, l’égalité des chances, il faut écouter les jeunes quand ils parlent. (…) Certains jeunes, quand ils disent +la République nous a oubliés+, c’est quand même qu’il y a un malaise », a-t-elle relevé. Latifa Ibn Ziaten témoigne dans les écoles et les prisons et anime une association qui porte le nom de son fils, Imad Ibn Ziaten, soldat abattu le 11 mars 2012 par Mohamed Merah.Peu après, le jihadiste tuait deux autres militaires et quatre personnes, dont trois enfants dans une école juive de Toulouse, plongeant la France dans l’effroi.

AFP


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *