• sam 23 septembre 2017  15:32
Bled.ma

L'info sans frontières

LE DANEMARK ADOPTE LA LOI SUR LA CONFISCATION DES BIENS DES MIGRANTS

LE DANEMARK ADOPTE LA LOI SUR LA CONFISCATION DES BIENS DES MIGRANTS

27 janvier, 2016

[ - ] A [ + ]

Le Danemark entend bien dissuader les migrants de venir. L’objectif du projet de loi sur l’immigration, adopté à une écrasante majorité mardi 26 janvier par le Parlement danois, est très clair à ce sujet.

Les défenseurs des droits de l’homme ont bondi à l’annonce des mesures que le Danemark entend mettre en place pour dissuader les migrants de venir s’y installer. Une de ces mesures concerne la confiscation des biens de ces migrants. L’explication avancée est que « il est raisonnable que l’Etat ne paie pas pour ceux qui peuvent le faire par eux-mêmes », fait valoir la ministre de l’intégration danoise, opposée à l’immigration, Inger Stojberg. Il s’agit d’un dispositif contraire aux « standards européens et internationaux de protection des droits de l’homme », s’indigne le Haut-Commissariat aux réfugiés de l’ONU. Le Danemark n’est pas le seul pays à vouloir mettre en place cette mesure.

Pas plus de 1 340 euros au Danemark

Après l’adoption du projet de loi durcissant encore le droit d’asile au Danemark, la police pourra fouiller les bagages afin de saisir l’argent liquide au-delà de 10 000 couronnes (1 340 euros) et les objets valant plus que cette somme. Seront exemptés les objets à forte valeur sentimentale, comme les alliances.

Le seuil, de 3 000 couronnes dans le projet de loi initial en décembre, a été relevé après des négociations entre le gouvernement libéral et l’opposition de gauche. Le vote a tourné au plébiscite avec 81 voix pour sur 109, soit près de 75 % des suffrages exprimés. La réforme doit être maintenant soumise à la signature de la reine Margrethe II, pour une entrée en vigueur début février.

La Suisse met en place les mêmes restrictions. Les demandeurs d’asile en Suisse doivent désormais remettre aux autorités tous les biens valant plus de 1 000 francs suisses (913 euros) à leur arrivée sur le territoire helvétique. De l’autre côté du Rhin, en Bavière et dans le Bade-Wurtemberg, les autorités procèdent également à la confiscation des biens personnels des demandeurs d’asile. Ces dispositifs sont adoptés pour tenter de limiter l’arrivée des migrants vers l’Europe. Cette dernière a accueilli un nombre de migrants sans précédent depuis la seconde guerre mondiale.

Bled.ma avec AFP


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *