• lun 29 mai 2017  13:19
Bled.ma

L'info sans frontières

LE FILM COREEN « THE EMPTY » REMPORTE LE GRAND PRIX DU FICAM

LE FILM COREEN « THE EMPTY » REMPORTE LE GRAND PRIX DU FICAM

23 mars, 2017

[ - ] A [ + ]

Le court-métrage « The Empty » de la réalisatrice sud coréenne Dahee Jeong a remporté le Grand Prix du 16ème Festival International du Cinéma d’Animation de Meknès (FICAM) organisé du 17 au 22 mars.

Produite par « Sacrebleu Productions », l’œuvre cinématographique « The Empty » relate l’histoire d’un homme qui, dans la chambre d’une femme où des souvenirs s’accumulent et disparaissent sans cesse comme de la poussière, passe du temps en créant de petits jeux inutiles avec ses souvenirs à elle ».Le jury de cette manifestation, organisée en partenariat avec la Fondation Aïcha, a décerné le prix du meilleur long-métrage au réalisateur anglais Roger Mainwood pour son film « Ethel et Ernest ».Le film « le Fil d’Ariane » du réalisateur suisse Claude Luyet a décroché le prix Junior du meilleur court-métrage, alors que le prix du public est revenu ex-æquo aux réalisateurs libanais Chadi Aoun pour son film « Silence » et belge Kris Borghs pour son œuvre « no offence ».Le jury de la FICAM a décerné également le prix spécial du jury au français Dion Franck pour son film « Une Tête Disparaît  » et le prix du meilleur film étudiant à Eugène Boitsov pour son œuvre « La Table ».S’exprimant à cette occasion, le président du jury, Georges Schwizgebel, a souligné que cette manifestation artistique, qui a connu la participation d’une pléiade de réalisateurs et spécialistes dans le cinéma d’animation et un engouement du grand public, est devenue un rendez-vous incontournable pour les cinéphiles.Schwizgebel a aussi relevé que cette édition du festival international du cinéma d’animation de Meknès était une occasion pour les jeunes artistes de rencontrer les professionnels du cinéma d’animation pour tirer profit de leurs expériences et de s’informer de leurs œuvres.Il a rappelé que cette édition a été marquée aussi par des conférences et des ateliers de formation dédiés aux jeunes et étudiants intéressés par le cinéma d’animation afin de renforcer leurs talents et leur créativité.De son côté, le directeur du festival, Mohamed Bayoud, a indiqué que cet événement artistique a réussi à consacrer sa place parmi les grands festivals internationaux initiés au Maroc, notant que l’édition 2017 a connu la participation de la Hollande en tant qu’invitée d’honneur.Bayoud a souligné que le festival a gratifié les habitants de la cité ismaïlienne de diverses activités cinématographiques comme il a contribué à l’amélioration des compétences et des talents artistiques de nombreux étudiants du secteur de l’audiovisuel et des instituts des beaux arts au Maroc.L’édition 2017 a consacré un focus au Cinéma d’Animation des Pays-Bas à travers la présence d’invités de marque tels que Michael Dudok de Wit, réalisateur de « La tortue rouge », long-métrage d’animation nommé aux Césars et aux Oscars 2017, « Rosto », reconnu à l’échelle internationale pour ses courts-métrages indépendants et Willem Thijssen, producteur.Le Festival, initié par l’Institut Français de Meknès, a connu de même la participation de nombreuses personnalités prestigieuses du film d’animation international telles que Jean-François Laguionie, Claude Barras, Vincent Patar et Stéphane Aubier, Bill Plympton et David Silverman.Des projections inédites, des expositions, des tables rondes, des rencontres, une compétition internationale du court et du long-métrage d’animation et un important volet consacré à la formation des étudiants des écoles d’art et d’audiovisuel au Maroc, ont été également au menu de cette édition.La programmation de cette année était constituée d’une sélection inédite de longs et de courts-métrages et de rencontres avec des professionnels invités.

MAP


Laisser un commentaire

Les commentaires sont fermés.