• lun 18 décembre 2017  05:06
Bled.ma

L'info sans frontières

LE MARCHE DE L’ASSURANCE MAROCAIN AFFICHE UN RYTHME DE CROISSANCE SOUTENU EN 2016

LE MARCHE DE L’ASSURANCE MAROCAIN AFFICHE UN RYTHME DE CROISSANCE SOUTENU EN 2016

18 janvier, 2016

[ - ] A [ + ]

Malgré un ralentissement prévu de la croissance économique du pays en 2016, cette dernière serait mouvementée pour le marché des assurances marocain.
Elle devrait capitaliser sur la dynamique actuelle de la branche Vie, selon les pronostics des analystes d’Upline Securities. Dans son « Upline Yearly 2015 », la société de bourse estime que les changements réglementaires qui s’opèrent actuellement, notamment la révision du livre IV du code de l’assurance encadrant la distribution, l’instauration du principe de solvabilité basée sur les risques, la mise en place d’un cadre légal pour l’assurance Takaful et l’élargissement des assurances obligatoires, devraient accélérer le rythme de croissance du secteur.En effet, le secteur des assurances au Maroc regorge toujours du potentiel, compte tenu d’un taux de pénétration de l’industrie relativement faible (3,14 % contre 14 % en Afrique du Sud, 9,1 % en France et 5,1 % en Espagne), a-t-elle fait remarquer, notant que le marché devrait capitaliser en 2016 la dynamique actuelle de la branche Vie, notamment, avec l’arrivée de Taamine Chaabi (filiale du Groupe BCP) et le partenariat de bancassurance noué entre Saham Assurance et Crédit du Maroc.Malgré un ralentissement du segment Non Vie, le marché marocain de l’assurance affiche un rythme de croissance soutenu, capitalisant sur la reprise de la branche Vie, relève Upline Securities, dans son rapport annuel 2015 récemment mis en ligne.Ainsi, pour les six premiers mois de l’année écoulée, les primes émises totales ont progressé de 6,3 %, comparativement à une année auparavant pour s’établir à 16,78 milliards de dirhams (MMDH).Par segment, la Vie enregistre un bond de 13,9 % de ses primes à 5,23 MMDH, profitant d’une poursuite de l’allégement des tensions sur la liquidité. En revanche, la branche Non Vie semble continuer de pâtir, selon les analystes d’Upline, de la lente reprise de la composante non agricole de l’économie marocaine et des difficultés que rencontrent actuellement certains secteurs consommateurs des produits de l’assurance (BTP, immobilier, transports, raffinage…etc). Aussi, le chiffre d’affaires de cette branche affiche-t-il une croissance de 3,2 % à 11,54 MMDH (contre +4,6 % au S1-2014 et +5,3 % au S1-2013).En ligne avec les réalisations du marché, les compagnies d’assurance cotées clôturent le premier semestre de l’année 2015 sur une croissance de leurs indicateurs d’activité, souligne la filiale du Groupe Banque Populaire dans son rapport. Ainsi, les primes acquises nettes agrégées du secteur ressortent en hausse de 4,7 % pour se situer à 5,95 MMDH, grâce essentiellement à l’orientation favorable de l’activité Vie de Wafa Assurance et Atlanta.En termes de rentabilité, le résultat technique sectoriel a progressé de 24,3 % à 1,13 MMDH, tiré, d’une part, par la bonne performance du résultat des placements des filiales d’Attijariwafa bank et d’Holmarcom Group (externalisation d’une partie de leur plus-value latente) et, d’autre part, par l’amélioration de la sinistralité de Saham Assurance. Sur ce, le résultat net part du groupe (RNPG) de l’ensemble des sociétés a enregistré une croissance de 9,6 % à 823,7 millions de dirhams (MDH), porté par Saham Assurance et Atlanta.Pour le second semestre de 2015, les analystes d’Upline Securities pensent que l’activité des compagnies d’assurances devrait continuer à profiter de la bonne orientation de la branche Vie. Ils notent, toutefois, que la rentabilité demeure tributaire de la décision des sociétés d’externaliser ou non une partie de leurs gains latents, dans un contexte de morosité du marché actions. Pour les prévisions chiffrées, la société de bourse table sur une croissance de 5,7 % des primes acquises nettes sectorielles à 12,17 MMDH en 2015, une progression de 17,2 % du résultat technique à 2,03 MMDH et une croissance de 9,7 % du RNPG à 1,46 MMDH.

MAP


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *