• mar 24 octobre 2017  02:59
Bled.ma

L'info sans frontières

LE MAROC, PAYS DE L’INTOLERANCE ?

LE MAROC, PAYS DE L’INTOLERANCE ?

7 mars, 2016

[ - ] A [ + ]

Le Maroc figure parmi les pays les moins tolérants d’Afrique. C’est ce que révèle une enquête d’envergure menée par Afrobaromètre, un cabinet indépendant qui enquête sur plusieurs thématiques sociales au sein de l’opinion publique africaine. L’enquête menée dans 33 pays a recalé le Maroc sur la tolérance ethnique, religieuse mais aussi au niveau de la tolérance envers les personnes immigrées et les personnes vivant avec le VIH.

A en croire les résultats de l’étude menée par Afrobaromètre, le Maroc n’a pas de quoi être fier en matière de tolérance envers les diverses communautés. Il a en effet obtenu des scores en dessous de la moyenne continentale dans… tous les domaines.

Afrobaromètre, un organisme de recherche sur l’opinion publique mis en place par les chercheurs africains a rendu publics les résultats de son enquête sur la tolérance en Afrique.

Côté tolérance ethnique, le Maroc est le moins tolérant des 33 pays où s’est déroulé l’enquête. 74% des répondants marocains seulement peuvent vivre ou tolérer des personnes avec qui ils ont des différences ethniques. Un score qui place le Maroc en dessous de la moyenne continentale estimée à 91%.

En matière de tolérance religieuse, le Maroc ne brille pas non plus. 67% des répondants marocains seulement souhaiteraient vivre ou estiment que cela leur est égal de vivre avec des personnes ne partageant pas leur religion. Encore un mauvais point pour le royaume puisque cette proportion est de 87% au niveau de tout le continent. Le Maroc en compagnie du Mozambique (82%), du Lesotho (81%), du Nigeria (81%), de la Tunisie (65%) et du Niger (51%), est parmi les moins tolérants en matière de religion dans toute l’Afrique.

L’enquête fait figurer le Maroc sur la liste des pays africains qui rechigneraient le plus à accueillir des immigrés ou des travailleurs étrangers. 66% des Marocains seulement ne voient pas d’inconvénients à vivre avec des immigrés ou des travailleurs étrangers, contre une moyenne continentale de 81%. Les répondants marocains partagent cette tolérance limitée envers les immigrés et les travailleurs étrangers avec les Kenyans (80%), les Ougandais (78%), les Tunisiens (75%), les Sud-Africains (68%) entre autres nationalités.

Le Maroc est encore un mauvais élève lorsqu’il s’agit de tolérance envers les personnes vivant avec le VIH. Avec une barre continentale de la tolérance des personnes atteintes de VIH placée à 68%, le Maroc est encore en dessous de la moyenne avec un score de 58%. Même si les répondants marocains dépassent les scores de la Guinée (30%), de la Sierra-Leone (23%), de Madagascar (23%) et du Niger (22%), ils n’en restent pas moins dans la classe des moins tolérants sur cette question en compagnie des répondants du Burkina-Faso (60%), du Libéria (56%), du Sénégal (56%) et de la Tunisie (55%).

A l’exception de 8 pays africains, les autres pays africains sont extrêmement réticents envers les minorités ayant une orientation sexuelle différente. Ce constat de l’enquête est souligné par la moyenne sur le continent qui est de 21%. Le Maroc marque un pourcentage de 16% tout comme le Nigéria, le Libéria, le Lesotho qui arrivent devant le Burkina-Faso (5%), l’Ouganda (5%), la Guinée (4%) et le Sénégal (3%), les plus intolérants face à la communauté LGBT

L’enquête se base sur plus de 50 000 entretiens menés dans 33 pays africains sur leur tolérance d’un groupe ethnique, religieux, immigré différents mais aussi les personnes vivant avec le VIH ou encore les minorités LGBT. En fonction des résultats recueillis, les chercheurs d’Afrobaromètre attribuent un pourcentage aux pays concernés par l’enquête sur chacune des thématiques de l’enquête.

 Bled.ma


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *