• lun 25 septembre 2017  10:49
Bled.ma

L'info sans frontières

LE MAROC S’ENDETTE ENCORE PLUS

LE MAROC S’ENDETTE ENCORE PLUS

29 juin, 2017

[ - ] A [ + ]

La Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) a octroyé au Maroc un prêt de 120 millions d’euros pour le financement du projet de sauvegarde de la plaine irriguée du Saiss.

Ce prêt dont l’accord a été signé, jeudi à Rabat, par le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaid, le ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch et le Chef du Bureau de la BERD au Maroc, Marie-Alexandra Veilleux-Laborie, bénéficiera à 7.157 exploitations et portera sur l’aménagement d’un périmètre d’irrigation de 10.000 Ha et ce, à travers la valorisation des ressources en eau mobilisées par le barrage Mdez (125 Mm3).Cet important projet s’assigne pour objectif de combler le déficit hydrique enregistré au niveau de la nappe de Fès-Meknès, d’adopter un système d’irrigation économe en eau, de valoriser le m3 d’eau consommé par la pratique de cultures à haute valeurs ajoutée et d’améliorer le revenu des agriculteurs de la zone qui touchera une superficie de 30.000 ha.A travers l’octroi de ce prêt, la BERD apporte également son appui pour accélérer le processus d’instruction d’un don de 32 millions d’euros auprès du Fonds Vert pour le Climat.Avec ce don, la BERD s’ajoute aux nombreux bailleurs de fonds et organismes de financement nationaux et internationaux ayant accordé leur confiance au Plan Maroc Vert et ses projets.Intervenant lors de la cérémonie de signature de l’accord du prêt, M. Boussaid a souligné l’importance de ce projet qui vise à recharger la nappe du Saïss, à économiser l’utilisation de l’eau et à valoriser le m3 agricole en vue d’améliorer les revenus des agriculteurs.Ce projet, qui aura un impact positif sur la plaine du Saïss et le secteur agricole, bénéficiera à plus de 7.157 exploitations au niveau de 22 communes, soit 347.000 habitants, a-t-il ajouté.Pour Mme. Veilleux-Laborie, le projet de sauvegarde de la plaine irriguée du Saïss qui s’inscrit dans le cadre du Plan Maroc Vert (PMV), représente plus de 10% des dotations en eau du royaume où l’agriculture est la principale activité économique.Ce projet innovant permettra la maîtrise de l’irrigation avec pour objectif de faire face aux défis hydrauliques de la région du Saïss, a relevé le Chef du Bureau de la BERD au Maroc.M. Akhannouch a, pour sa part, indiqué que ce projet qui aura un impact positif sur le grand pôle Fès-Meknès, représente un enjeux important pour la plaine de Saïss pour la création de valeur ajoutée, la richesse et les opportunités d’emploi.

MAP


Laisser un commentaire

Les commentaires sont fermés.