• mar 12 décembre 2017  23:55
Bled.ma

L'info sans frontières

LE MAROC SUSPEND PROVISOIREMENT L’IMPORTATION DE VOLAILLES FRANÇAISES

LE MAROC SUSPEND PROVISOIREMENT L’IMPORTATION DE VOLAILLES FRANÇAISES

29 janvier, 2016

[ - ] A [ + ]

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits alimentaires (ONSSA) a annoncé, jeudi, la suspension provisoire de toute importation de volailles et des produits dérivés à partir de la France.

La décision a été prise suite à l’apparition de cas d’influenza aviaire hautement pathogène dans ce pays en novembre dernier (sérotype H5N1, H5N2 et H5N9), indique un communiqué de l’ONSSA.Cependant, et compte tenu de l’importance de l’approvisionnement du secteur avicole national en poussins reproducteurs à partir de la France (plus de 60 pc de ses besoins), l’ONSSA a procédé à l’évaluation des risques sanitaires liés à l’adoption du principe du « zonage sanitaire » recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé Animale (OIE), dont le Maroc est membre, indique l’ONSSA, notant que ce principe est appliqué par tous les pays membres de l’Union européenne et des USA.C’est dans ce sens que de nouveaux modèles de certificats sanitaires ont été validés avec les autorités vétérinaires officielles des pays exportateurs notamment la France, les USA, le Royaume Uni et l’Espagne, et qui exigent notamment, en plus des analyses de laboratoire, que les élevages de provenance se trouvent dans des zones indemnes situées à une distance minimale de 100 km de tout foyer d’influenza aviaire, précise le communiqué.De plus, à leur arrivée au Maroc, les lots de poussins importés sont soumis aux analyses complémentaires et restent sous la surveillance des vétérinaires privés mandatés encadrant ces unités et sous le contrôle des services vétérinaires de l’ONSSA.L’Office signale par ailleurs que plusieurs pays continuent de s’approvisionner de la France ainsi que des autres pays exportateurs (UE et USA) ayant déclaré dernièrement des cas de l’influenza aviaire.L’Office assure, cependant, qu’aucun cas d’influenza aviaire hautement pathogène n’a été détecté au Maroc.Par ailleurs, et dans le cadre de la veille sanitaire assurée par l’ONSSA, des cas de mortalités ont été signalés dans quelques fermes de poulet de chair, relève le communiqué, précisant que les résultats des analyses de laboratoire effectués ont détecté la présence d’un virus du groupe des Influenzas Aviaires Faiblement Pathogènes (IAFP) qui reste facile à maitriser grâce aux mesures sanitaires de mise et qui ne constitue aucune menace pour le consommateur. Ce virus est à ne pas confondre avec les types de virus isolés en France qui sont à déclaration obligatoire et qui nécessitent l’application des mesures sanitaires d’isolement et d’abattage des volailles infectées.Cette situation sera gérée dans le cadre d’un plan de contrôle qui sera mis en œuvre en concertation avec la profession avicole, et qui prévoit notamment une cartographie des élevages atteints, leur mise sous surveillance, le renforcement des mesures de biosécurité et la vaccination préventive des élevages de reproducteurs et de pondeuses, conclut le communiqué.

MAP


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *