• sam 21 octobre 2017  16:35
Bled.ma

L'info sans frontières

Le Monde de demain ? Nous y sommes déjà

Le Monde de demain ? Nous y sommes déjà

14 mai, 2015

[ - ] A [ + ]

Sous nos yeux, le monde change à une vitesse aussi vertigineuse que l’aveuglement des dirigeants et des populations de notre sphère dite arabo-musulmane. Trois éléments de réflexion, bien factuels, interpellent ma curiosité de la physionomie géostratégique du monde qui se construit sous nos yeux sur les décombres de celui qui se meurt.
1) L’émergence de la Chine comme « première puissance économique mondiale » en termes de PIB (17.632 milliards de $ contre 17.416 milliards de $ pour les USA) est une donnée historique majeure. Par sa symbolique et, surtout, par les chamboulements impactant la géopolitique mondiale. Le FMI a calculé ces chiffres selon la parité du pouvoir d’achat (PPA), elle-même calculée en fonction de ce qu’on est capable d’acheter localement par la devise chinoise à partir d’un panier de plus de 3.000 biens et services. Vous rendez-vous compte des répercussions de ce fait majeur à travers le monde ? Les Etats-Unis viennent, en effet, d’être détrônés d’une place qu’ils occupaient depuis 1872 ( !!!!) après avoir eux-mêmes détrôné la Grande-Bretagne !

 

2) Le serpent de mer qu’est le conflit israélo-palestinien semble s’approcher résolument d’une inéluctable décapitation. La déconfiture des régimes arabes qui se sont longtemps abrités derrière la cause palestinienne pour perpétuer leur despotisme, d’une part, et la destruction crescendo de l’image d’Israël dans le monde, d’autre part, concourent à l’extinction de cette injustice historique qui n’a que trop duré. En effet, « Grâce » à Netanyahu, les turpitudes apocalyptiques, territoriales et génocidaires, de l’Etat d’Israël sont de moins en moins acceptées partout dans le monde. Une avalanche de reconnaissances de l’Etat palestinien ne tardera guère à permettre à cet Etat d’être considéré tout entier comme une colonie éligible à la libération immédiate, aussi bien par la force du droit que par le droit à la force. Bientôt, la résistance palestinienne n’aura donc plus à craindre les condamnations pour « terrorisme ». De plus, l’Etat d’Israël approfondit de jour en jour sa tombe géostratégique, diplomatique et économique, en ce sens que toute coopération avec lui devient dorénavant pour le moins douteuse. Ne fut-ce pas le cas de l’Afrique du sud à la veille du démantèlement du système d’apartheid ? Israël en est précisément là aujourd’hui. Face à la conscience internationale ainsi retrouvée et restaurée, aucune force, fut-elle nucléaire, ne peut protéger contre la malédiction universelle.

 

3) Après la fièvre sanglante de l’islamisme jihado-takfiriste, le monde entier s’est dressé contre ce qu’on peut appeler l’ »isalm politique ». Dorénavant, les deux sphères, l’islam et la politique, ne peuvent plus prétendre au respect de la communauté internationale s’ils s’aventurent à se lier et se liguer en vue d’une gouvernance. Cela veut dire que, au même titre que les deux autres religions dites révélées, l’islam devra apprendre à se cantonner -enfin !- dans la sphère privée après avoir pénétré le mundis, le socius et la polis des sociétés musulmanes durant quatorze siècles. Vous rendez-vous compte de ce que cela signifie ? Qu’il sera bientôt exigé des nations musulmanes de rejeter les règles d’héritage, de mariage, d’adoption…etc. au bénéfice des normes édictées par les pourvoyeurs de coopération et d’aide publique au développement. Donc du FMI, de la BM et même des banques privées ! « Pas de changement des règles, pas d’aides ! », en somme.

La physionomie du monde qui émerge sous nos yeux sera terrifiante pour les tenants du conservatisme. Sera-t-elle pour autant réjouissante aux yeux des progressistes et des démocrates ? Vaste débat ! En tous cas, personne ne peut, pour l’instant, prétendre détenir la totalité des codes de ce nouveau monde. Même si on en aperçoit distinctement l’esquisse.

 

Par Abdessamad MOUHIEDDINE

Journaliste

 

 


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *