• ven 18 août 2017  02:21
Bled.ma

L'info sans frontières

Le roi du Maroc victime de chantage

Le roi du Maroc victime de chantage

27 août, 2015

[ - ] A [ + ]

C’est la radio RTL qui a révélé l’affaire. Ce jeudi 27 août, les deux journalistes Eric Laurent et Catherine Graciet, qui travaillaient tous les deux à Bakchich, site financé par les généraux algériens, ont été interpelés à Paris, pris la main dans le sac dans une affaire de chantage du Roi du Maroc.

 

Selon RTL, l’affaire dure depuis plus d’un mois. Le 23 juillet à Paris, Éric Laurent contacte le cabinet du roi du Maroc. Il annonce qu’il va publier un livre à charge et sollicite un. rendez-vous. Le 11 août, une rencontre a lieu entre l’écrivain et un avocat marocain. Au cours de ce face à face, Éric Laurent a réclamé trois millions d’euros au représentant du roi pour annuler la publication du livre. Une plainte est alors immédiatement déposée auprès du procureur de Paris.Le 21 août, une nouvelle rencontre se tient entre l’avocat marocain et l’écrivain. Mais cette fois, la réunion est sous discrète surveillance policière. Éric Laurent aurait alors réitéré son offre : 3 millions d’euros contre son silence. Cinq jours plus tard, devant la gravité des faits, le parquet de Paris ouvre une information judiciaire pour chantage et tentative d’extorsion de fonds. Ce jeudi 27 août, un ultime rendez-vous est à nouveau surveillé et écouté par la police, rapporte RTL, indiquant que l’écrivain se serait accordé sur une transaction à deux millions d’euros, accepté une avance de 80.000 euros et renoncé par écrit à la publication. Il a finalement été interpellé à la sortie de ce restaurant parisien, en compagnie, semble-t-il, de sa co-auteure qui travaillait sur cet ouvrage, Catherine Graciet.

 Bled.ma


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *