• mer 23 août 2017  01:32
Bled.ma

L'info sans frontières

L’EI revendique une série d’attaques contre l’armée égyptienne dans le Sinaï

L’EI revendique une série d’attaques contre l’armée égyptienne dans le Sinaï

1 juillet, 2015

[ - ] A [ + ]

L’armée égyptienne a été la cible d’une série d’attaques revendiquées par l’organisation Etat islamique (EI) dans le nord du Sinaï, mercredi 1er juillet. Selon un premier bilan délivré par l’armée, les attentats ont fait au moins vingt morts dans quatre checkpoint et barrages routiers du secteur d’Al-Ariché.

Dans son message de revendication, l’EI affirme pour sa part avoir « attaqué de manière simultanée plus de quinze postes de contrôle » de l’armée égyptienne, qui ne confirme ni n’infirme ce chiffre. La région, située dans l’est de l’Egypte, est le bastion du groupe djihadiste Ansar Beït Al-Maqdess, qui s’est rebaptisé « Province du Sinaï » pour marquer son allégeance au « califat » autoproclamé par l’EI sur une partie de l’Irak et de la Syrie.
Attaque contre des juges
Ces attaques ont eu lieu deux jours après l’attentat qui a coûté la vie au procureur général d’Egypte, Hicham Barakat, 64 ans. Le plus haut représentant de l’Etat a été assassiné en représailles à la violente répression des islamistes qui a suivi la destitution par l’armée du président islamiste Mohamed Morsi, en juillet 2013. Nommé après cette destitution et considéré comme un opposant acharné des islamistes, le procureur Barakat avait déféré devant la justice des milliers d’entre eux, dont des centaines ont été condamnés à mort. Le groupe Province du Sinaï avait appelé il y a un mois ses partisans à s’attaquer aux juges en réaction à la pendaison de six hommes reconnus coupables d’avoir perpétré des attaques au nom de l’EI. Quelques jours auparavant, trois juges avaient été abattus dans la ville d’Al-Arich, dans le nord du Sinaï. Au début de mars, une bombe avait fait deux morts devant le siège de la Cour suprême, dans le centre du Caire, qui abrite les bureaux du procureur général.

Avec Agences


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *