• ven 18 août 2017  17:20
Bled.ma

L'info sans frontières

LES ANGLAIS MUSULMANS DIFFERENTS DES AUTRES CITOYENS

LES ANGLAIS MUSULMANS DIFFERENTS DES AUTRES CITOYENS

12 avril, 2016

[ - ] A [ + ]

Les positions des britanniques sur des sujets de société comme les droits des femmes ou l’homosexualité sont très différents, selon qu’ils soient musulmans ou pas.

Selon l’institut ICM, l’avis des musulmans anglais diffère très largement de celui du reste de la population sur les questions de l’homosexualité ou des droits des femmes. 52 % des musulmans sondés affirment ainsi que les relations homosexuelles ne devraient pas être légales, tandis que près de la moitié des gens interrogés (47 %) disent que les gays ne « devraient pas pouvoir devenir professeurs ». C’est le Guardian qui en parle. Plus inquiétant encore : 39 % sont d’accord avec le fait que les «femmes devraient toujours obéir à leurs maris ». Enfin, sur la question de la polygamie, près d’un tiers des musulmans sondés (31 %) estiment qu’il est tout à fait acceptable pour un musulman britannique d’avoir plus d’une femme.

Sur le djihad et l’application de la charia, les avis sont beaucoup plus contrastés. Mais les chiffres révèlent de véritables écarts. Près d’un quart des personnes interrogées par ICM (23 %) soutiennent l’introduction de la charia dans certains lieux spécifiques d’Angleterre et 4 % disent comprendre les personnes qui prennent part à une action kamikaze. S’exprimant sur Channel 4 dans le documentaire Ce que pensent vraiment les musulmans, l’institut de sondage a précisé que, sur un certain nombre de thèmes (la famille, la sexualité, les juifs, la violence et le terrorisme, etc.), les positions des musulmans anglais étaient éloignées de celles du reste de la population. « Un musulman sur six affirme vouloir vivre davantage à part (des non-musulmans, NDLR) », a-t-il ajouté.

Un très large sentiment d’appartenance à la nation

Ces chiffres doivent cependant être relativisés par le très large sentiment d’appartenance des musulmans à la nation anglaise (86 % des personnes interrogées). 88 % affirment ainsi que la Grande-Bretagne est un bon pays pour les musulmans et 78 % disent vouloir s’intégrer encore davantage. Khalid Mahmood, député du Labour, préfère retenir ces chiffres, beaucoup moins stigmatisants pour la communauté musulmane. Mais il juge également que la communauté s’est encore repliée sur elle-même depuis les années 80, sans réussir à mieux s’intégrer. Interrogés par le Guardian, des chercheurs ont également fait remarquer que les résultats du sondage auraient probablement été similaires sur de nombreux points si les questions avaient été adressées aux juifs et aux chrétiens.

 

 


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *