• lun 18 décembre 2017  10:51
Bled.ma

L'info sans frontières

LES CINQ MESURES DE MOULAY HAFID ELALAMY

LES CINQ MESURES DE MOULAY HAFID ELALAMY

5 juillet, 2016

[ - ] A [ + ]

 Moulay Hafid Elalamy a annoncé, lundi à Casablanca, cinq nouvelles mesures phares de soutien à l’investissement.

Ces nouvelles mesures phares s’inscrivent dans le cadre du nouveau plan de réforme de l’investissement lancé lors d’une cérémonie présidée par le Roi Mohammed VI.“Ces cinq nouvelles mesures phares viennent enrichir le soutien à l’investissement déjà existant et permettront au Royaume de saisir de nouvelles opportunités”, a indiqué M. Elalamy, qui a présenté devant le Roi un exposé sur ce nouveau plan.Il s’agit, a ajouté le ministre, d’un Impôt sur les sociétés (IS) à 0 pc pendant 5 ans pour les industries en création, du développement d’au moins une zone franche par région, de l’octroi du statut Zone Franche, aux Grandes Industries Exportatrices, de l’obtention du Statut d’Exportateur Indirect pour les sous-traitants, de la mise en place d’appuis renforcés aux Régions les moins favorisées.“Un IS à 0 pc pendant 5 ans, pour les industries en création, permettant aux industriels de renforcer leurs bilans et aux petites et moyennes industries de devenir enfin “banquables”, a-t-il expliqué.Le nouveau plan de réforme de l’investissement s’articule, selon M. Elalamy, autour de six principaux axes, à savoir le recalibrage de la Charte de l’Investissement et la redéfinition de son contenu, l’adoption de nouvelles mesures de soutien et d’incitation à l’investissement, la restructuration des organes de promotion de l’Investissement, la création d’une Direction Générale de l’Industrie et d’une autre dédiée au Commerce et la refonte de la stratégie digitale.Au sujet du recalibrage de la Charte de l’Investissement et de la redéfinition de son contenu, M. Elalamy a fait état de l’élaboration de tout un dispositif comprenant une Charte de l’Investissement, qui regroupe les dispositifs communs à tous les secteurs, les dispositifs sectoriels plus spécifiques et les dispositifs régionaux qui mettent en avant les régions les moins favorisées.La nouvelle Charte de l’Investissement regroupe les dispositifs communs à tous les secteurs ; les dispositifs sectoriels plus spécifiques ; et enfin les dispositifs régionaux, mettant en avant les régions les moins favorisées.Pour ce qui est de la restructuration des organes de promotion de l’investissement, le ministre a indiqué que les organismes de soutien à l’Investissement, à l’Export et à la Promotion se voient fusionnés, pour une plus grande efficacité de leurs interventions et une action renforcée de l’Offre Maroc.“L’Agence Marocaine de Développement des Investissements (AMDI), Maroc Export et l’Office des Foires et Expositions de Casablanca (OFEC) mettront en commun leurs moyens humains et financiers, pour servir le Royaume, en matière de promotion des Investissements et d’encouragement de l’Export”, a-t-il précisé.“L’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE), nouvelle agence fusionnée, restera sous la tutelle du ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique et sera à la disposition de tous les départements ministériels ne disposant pas d’organe de promotion, pour réaliser les feuilles de route en matière d’Investissement et d’Export, élaborées par ces ministères”, a-t-il ajouté.Le ministre a annoncé également la création d’une Direction Générale de l’Industrie, chargé d’assurer la pérennité du Plan d’Accélération Industrielle, et d’une Direction Générale du Commerce qui aura pour mission de piloter la transformation de ce secteur et regroupera, à terme, à la fois le Commerce Intérieur et Extérieur.Quant à la refonte de la stratégie digitale, M. Elalamy a noté qu’une Agence dédiée à l’économie digitale et au e-gouvernement sera créée et aura pour mission de développer des services administratifs dématérialisés au profit du citoyen, l’objectif étant la réalisation de 50 pc des démarches administratives en ligne et le maintien de la position de Royaume en tant que premier hub Numérique en Afrique.

MAP


Laisser un commentaire

Les commentaires sont fermés.