• mar 24 octobre 2017  12:21
Bled.ma

L'info sans frontières

Les syndicats sortent insatisfaits de leur réunion avec Benkirane

Les syndicats sortent insatisfaits de leur réunion avec Benkirane

18 juin, 2015

[ - ] A [ + ]

La session du dialogue social tenue, mercredi, à Rabat entre  Abdelilah Benkirane et les syndicats n’a pas abouti à des conclusions acceptables .

Dans une déclaration à la presse à l’issue de cette session, le secrétaire général de l’UGTM, Mohamed Kafi Cherrat, a expliqué que l’augmentation des salaires figure parmi les principales revendications de cette centrale, tout comme la réforme des régimes de retraite et le soutien au pouvoir d’achat à travers une hausse directe ou un abattement fiscal, relevant qu’aucune réponse n’a été apportée à ces revendications.Cette rencontre a été également l’occasion pour l’UGTM d’évoquer la situation de la classe ouvrière et des retraités et de revenir sur « l’atmosphère étouffante » dans laquelle se sont déroulées les élections professionnelles, due à plusieurs facteurs, notamment le défaut d’un comité national agissant chargé de la supervision de ces échéances, a souligné M. Cherrat.S’agissant de la réforme de la Caisse marocaine des retraites, il a fait savoir qu’une autre réunion avec le chef du gouvernement sera consacrée à l’examen de ce dossier et d’autres revendications, chacune prise à part, « afin de trouver des issues ». Et de poursuivre que la délégation de son syndicat a informé le chef du gouvernement des mesures de l’accord du 26 avril 2011 qui n’ont toujours pas été mises en œuvre, dont les libertés syndicales, les indemnités pour le travail dans les zones lointaines et pour perte d’emploi.Pour sa part, le secrétaire général de la FDT, Abdelhamid Fatihi, a indiqué dans une déclaration similaire que cette réunion « n’a débouché sur aucune solution », faisant observer qu’il s’agit uniquement d' »un nouveau débat » avec le chef du gouvernement concernant le dossier des revendications. Et d’ajouter que le gouvernement veut se soustraire à la réforme globale des régimes de retraite et entend léguer ce chantier au prochain gouvernement ce qui est « inacceptable et illogique ».Il a, par ailleurs, fait savoir que le dossier de revendications de son syndicat inclut principalement l’amélioration des salaires, la réduction fiscale et le respect des engagements pris, notamment en matière des libertés et des droits syndicaux qui s’inscrivent dans le cadre de l’achèvement de l’application de l’accord du 26 avril 2011.Cette rencontre a permis également de mettre le doigt sur les dysfonctionnements constatés au niveau de l’organisation des élections professionnelles, a-t-il indiqué, soulignant que celles-ci ont été entachées d' »infractions graves », en particulier, dans le secteur privé.Le gouvernement, qui n’a pas présenté « une solution définitive » au sujet de ces infractions, a promis « d’élaborer, dans les prochains jours des propositions pour répondre aux revendications des centrales syndicales », a-t-il relevé.

MAP


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *