• lun 18 décembre 2017  04:58
Bled.ma

L'info sans frontières

MALI: 17 SOLDATS TUÉS DANS UNE ATTAQUE REVENDIQEE PAR DEUX GROUPES ARMÉS

MALI: 17 SOLDATS TUÉS DANS UNE ATTAQUE REVENDIQEE PAR DEUX GROUPES ARMÉS

19 juillet, 2016

[ - ] A [ + ]

Dix-sept soldats maliens ont péri mardi dans l’attaque de leur base au centre du Mali, le gouvernement dénonçant une opération « terroriste coordonnée », revendiquée par deux groupes armés, un peul et un jihadiste.

Le gouvernement a commencé par faire état de « 12 morts, une trentaine de blessés » militaires dans cette attaque lancée tôt mardi matin à Nampala, ville de la région de Ségou à plus de 510 km de Bamako, la capitale.Depuis cette annonce, « le bilan a évolué: nous avons perdu 17 hommes et déplorons 35 blessés qui ont tous été acheminés vers des unités de soin dans la région de Ségou », a annoncé dans la soirée le ministre Tièman Hubert Coulibaly sur la télévision publique. Selon le ministre de la Défense, mardi soir, les forces maliennes tenaient Nampala et procédaient à des opérations pour retrouver les assaillants. Les jihadistes ont été en grande partie chassés par une intervention militaire internationale, lancée en janvier 2013 à l’initiative de la France, qui se poursuit actuellement, et implique la force de la Mission de l’ONU au Mali (Minusma). Mais des zones entières échappent encore au contrôle des forces maliennes et étrangères, malgré la signature en mai-juin 2015 d’un accord de paix entre le camp gouvernemental et l’ex-rébellion, censé isoler définitivement les jihadistes. Longtemps concentrées dans le Nord, les attaques jihadistes se sont étendues à partir de 2015 vers le Centre, puis vers le Sud. L’Union européenne (UE), disposant au Mali d’une mission qui entraîne l’armée de ce pays, a dénoncé mardi soir une attaque « inacceptable ».

MAP


Laisser un commentaire

Les commentaires sont fermés.