• sam 21 octobre 2017  16:46
Bled.ma

L'info sans frontières

« MARHABA 2016 »: 18.832 MRE ONT REGAGNÉ LE MAROC VIA TANGER MED

« MARHABA 2016 »: 18.832 MRE ONT REGAGNÉ LE MAROC VIA TANGER MED

16 juin, 2016

[ - ] A [ + ]

Quelque 18.832 Marocains résidant à l’étranger  ont regagné le Maroc via le port Tanger Med passagers, depuis le début de l’opération Marhaba 2015 le 5 juin 2016.

Il s’agit d’une baisse de 25 pc par rapport à la même période une année auparavant, a indiqué, jeudi, le directeur du port Tanger-Med Passagers, Hassan Abkari. Un total de 23.916 passagers ont transité via le port Tanger Med, du 5 au 15 juin courant, dont 18.832 de MRE, a confié à la MAP M. Abkari, notant que le nombre de véhicules et d’autocars ayant regagné le Maroc à travers ce port s’élève 10.345 voitures, dont 6.441 appartenant à des MRE, et 183 autocars. Au cours de la même période, les mouvements vers la sortie au niveau du port Tanger Med ont concerné 16.097 passagers, dont 11.569 MRE, 6.800 véhicules, dont 3.989 des MRE, et 141 autocars. Le responsable a assuré que l’opération « Marhaba 2016 » se déroule dans de bonnes conditions, grâce aux efforts déployés par les différents services concernés pour réussir cette opération, dont la Fondation Mohammed V pour la solidarité, la Gendarmerie royale, la Direction générale de la sûreté nationale et l’Administration des douanes. Il a ainsi souligné que les autorités concernées avaient pris toutes les mesures nécessaires pour assurer le succès à cette opération, à travers le renforcement de la capacité du transport maritime, l’augmentation du nombre de surfaces ombragées à l’intérieur du port, la multiplication des espaces de détente et la présentation des prestations nécessaires aux voyageurs aux niveaux administratif, médical et social. Ce point de passage devrait connaitre une forte affluence durant la dernière semaine du mois de Ramadan et le début du mois de juillet, qui coïncide avec la période de vacances en Europe.

Bled.ma


Laisser un commentaire

Les commentaires sont fermés.