• lun 18 décembre 2017  22:14
Bled.ma

L'info sans frontières

Maroc-Afrique : Très bonne progression des échanges commerciaux

Maroc-Afrique : Très bonne progression des échanges commerciaux

22 octobre, 2015

[ - ] A [ + ]

Très bonne nouvelle pour le commerce extérieur du Maroc avec l’Afrique. Ces derniers ont, selon le rapport économique et financier du Ministère des Finances, augmenté de 14%. Ce qui est remarquable en matière de commerce extérieur. La politique d’ouverture sur le marché africain porte ses fruits.

 

Les échanges commerciaux du Maroc avec les pays africains ont augmenté de 14 % en moyenne annuelle pour atteindre 37,5 milliards de dirhams (MMDH) en 2014, selon le rapport économique et financier 2016, accompagnant le projet de loi de finances 2016 (PLF). Ces échanges constituent 6,4 % du total échangé avec l’extérieur contre 4,1 % en 2004, indique le rapport, précisant que l’essentiel de ces échanges s’effectue avec les pays de l’Afrique du Nord (58 % en 2014), notamment, avec l’Algérie (34 %) et qui restent dominés par les importations de produits énergétiques.

Les échanges avec l’Afrique subsaharienne ont représenté 42 % en 2014, fait savoir le document, notant que les exportations vers les pays de l’Afrique subsaharienne ont atteint 13,2 MMDH en 2014 contre 2,3 MMDH en 2004, marquant une croissance annuelle moyenne de 19 %.

En revanche, les importations en provenance de l’Afrique subsaharienne restent limitées, s’établissant à 2,6 MMDH en 2014 contre une moyenne de 3,6 MMDH sur la dernière décennie. Le solde commercial du Maroc avec l’Afrique subsaharienne, largement excédentaire depuis 2008, s’est nettement renforcé ces dernières années pour atteindre 10,6 MMDH en 2014, relève le document.

Par ailleurs, les investissements marocains en Afrique sont essentiellement constitués d’investissements directs en Afrique subsaharienne, qui représentent 83 % du total des flux des IDE sortants vers le continent et 49 % du total des IDE marocains à l’étranger entre 2003 et 2014.

Le Maroc est présent en Afrique subsaharienne, première destination de ses IDE en Afrique, à travers des investissements directs dans 14 pays. La répartition sectorielle des investissements directs marocains dans la région indique que plus de la moitié des flux sortants des IDE marocains entre 2008 et 2014 concerne le secteur des banques (52 %), suivi des télécommunications (29 %), des holdings (6 %), de l’immobilier (5 %) et de l’industrie (1 %).

Le PLF2016 a été présenté mardi soir par le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid, devant les deux chambres du Parlement.

Bled.ma avec MAP


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *