• dim 24 septembre 2017  18:37
Bled.ma

L'info sans frontières

MINISTÈRE DES MRE : INDIGNATION DES JOURNALISTES

MINISTÈRE DES MRE : INDIGNATION DES JOURNALISTES

21 juillet, 2016

[ - ] A [ + ]

Le dernier Forum des Journalistes Marocains du Monde organisé à Skhirat le 13 juillet dernier à l’initiative de Anis Birou, ministre en charge des MRE et des affaires de la migration, a suscité grogne et indignation de plusieurs journalistes qui travaillent depuis de longues années sur les problématiques de la migration. Certains d’entre eux n’ont pas manqué de le faire savoir via des témoignages poignants sur youtube.

Le dernier Forum des Journalistes Marocains du Monde qui s’est tenu à Skhirat ce 13 juillet 2016 est loin d’avoir porté ses fruits. D’abord parce qu’il avait un goût de réchauffé. Une rencontre similaire avait été organisée par le Conseil de la Communauté Marocaine à l’Etranger en février 2011. Le concept n’a donc rien de nouveau et n’est pas forcément une réussite.
Ensuite et surtout parce qu’il a provoqué l’indignation et la colère de nombreux journalistes connus et reconnus de la profession et qui n’ont pas été conviés au Forum. Ceux-ci n’ont pas manqué de le faire savoir. C’est le cas de Abdou Zirat, journaliste et directeur de M Télé basé à Montréal qui exprime, dans une vidéo publiée sur sa page facebook, son indignation quant au fait d’avoir été écarté de l’événement. «Ce n’est pas le fait de ne pas avoir été convié qui me dérange », explique Zirat «mais celui d’avoir été contacté dans un premier temps puis évincé ». Le journaliste, qui dirige M Télé depuis 7 ans, couvre l’ensemble des activités touchant la communauté marocaine établie au Canada, s’indigne contre

« l’incompétence des fonctionnaires du Ministère en charge des MRE et se demande sur quelles bases s’est fait la sélection des journalistes invités». «Ma crédibilité est loin d’être touchée, c’est celle de M. Birou qui est en jeu », ajoute le journaliste. Il n’est pas le seul.

Plusieurs professionnels connus de la place n’ont pas été conviés.  A quoi bon organiser une rencontre de ce type  ? Quel est l’objectif de la rencontre?
«Il ne faut plus utiliser l’argent du contribuable pour des événements qui n’ont aucun impact ni aucune crédibilité », ajoute Zirat.  Le journaliste demande à ce que « les responsabilités soient assumées en toute âme et conscience ».
 Hafid Benyoub


Laisser un commentaire

Les commentaires sont fermés.