• mer 18 octobre 2017  01:12
Bled.ma

L'info sans frontières

MOHAMED VI AU CONSULAT D’ORLY POUR S’ENQUERIR DES MESURES PRISES POUR LES MRE

MOHAMED VI AU CONSULAT D’ORLY POUR S’ENQUERIR DES MESURES PRISES POUR LES MRE

23 février, 2016

[ - ] A [ + ]

Le roi Mohammed VI a effectué, ce mardi, une visite au Consulat général d’Orly afin de constater les efforts déployés par les services consulaires en application des Hautes Directives Royales données à l’occasion du discours du Trône du 30 juillet 2015.




A son arrivée, le roi Mohammed VI a été accueilli par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine  Mezouar, le ministre en charge des Marocains résidants à l’étranger, Anis Birou, l’ambassadeur du Maroc en France, Chakib Benmoussa et la Consule générale du Maroc à Orly, Malika Alaoui.

Après avoir été salué par les 16 Consuls généraux du Royaume en France, ainsi que d’autres officiels marocains, les axes d’amélioration des prestations  consulaires ont été présentés au souverain. 


A cette occasion, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a remercié le souverain, au nom de la communauté marocaine résidant à l’étranger et de l’ensemble du corps consulaire, de l’intérêt que le souverain accorde à  l’amélioration de la qualité du service offert aux ressortissants marocains à l’étranger et des conditions de travail du personnel des consulats.

Mezouar a souligné que conformément aux hautes instructions du roi Mohammed VI, plusieurs mesures ont été prises en vue d’une meilleure adaptation de l’action consulaire aux souhaits des ressortissants marocains établis à  l’étranger. 


Le ministre a également mis en avant dans son allocution le plan d’action entrepris et les projets en cours au niveau des administrations centrales et à travers le réseau consulaire. Ces actions concernent, notamment, l’amélioration des conditions d’accueil et d’information, la simplification et la  modernisation des prestations consulaires, les actions culturelles et sociales ou la mise à niveau des ressources humaines.

Mezouar a ajouté qu’une attention particulière a été portée aux  conditions d’accueil et à l’état des consulats généraux, l’objectif étant  d’adapter les bâtiments au travail consulaire en vue de les rendre fonctionnels et conformes aux normes. Ceci devrait permettre d’assurer un accueil digne à nos ressortissants, garantissant sécurité, confort et célérité.

Le ministre a, d’autre part, rappelé le vaste mouvement de consuls opéré en novembre 2015 et celui d’affectation de cadres supérieurs qui a concerné plusieurs Consulats en Espagne, en Italie, en Belgique et en France et qui a  été accompagné d’actions de formation qui vont se prolonger dans le temps.

 

En outre, a poursuivi le ministre, des sanctions disciplinaires ont été prises à l’encontre des agents consulaires ayant commis des fautes graves dans  l’exercice de leurs fonctions.


 Pour recueillir les réclamations et les doléances des RME, a ajouté Mezouar, un numéro vert a été mis en place depuis août 2015 et très  prochainement, le numéro vert international sera généralisé pour couvrir le reste des représentations diplomatiques et consulaires du royaume en Afrique, au Moyen-Orient et en Amérique.

Rappelant la circulaire conjointe des ministères de l’Intérieur et des Affaires étrangères et de la Coopération relative à la transcription des prénoms choisis par les parents, Mezouar a souligné que cette même circulaire a habilité les consuls généraux à introduire et/ou rectifier les noms et prénoms en caractère latin dans les registres d’état civil.

De même, la transcription des prénoms choisis par les parents a été facilitée et la  prorogation du délai de validité de l’extrait d’acte de naissance des MRE a été  portée de trois à six mois.

Parallèlement à ces actions, la Fondation Hassan II pour les MRE a renforcé son action pour l’enseignement de la langue arabe et des cultures d’origine, par le renouvellement du corps enseignant à l’étranger, a notamment dit le ministre.

Par la suite, le souverain a visité les différents services du Consulat, en particulier l’accueil, l’Etat civil, le service notarial et celui de la Carte nationale d’identité électronique où une  expérience pilote est déployée en vue de réduire le temps d’attente pour l’obtention d’une Carte nationale d’identité électronique de 45 à 10 jours.

Bled.ma avec MAP

 

 

 


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *