• mar 12 décembre 2017  04:27
Bled.ma

L'info sans frontières

MRE : UN COLLOQUE POUR DIRE QUOI

MRE : UN COLLOQUE POUR DIRE QUOI

31 juillet, 2016

[ - ] A [ + ]

Le colloque organisé à Rabat par le Conseil de la Communauté Marocaine à l’étranger (CCME) et la Chambre des Représentants sur « les MDM et la régionalisation avancée » a-t-il traité de questions d’actualité sur les MRE ? Probablement non puisqu’une des principales interventions a conclu à « la nécessité de placer les MDM au cœur du développement régional », une conclusion bien ancienne et malheureusement souvent creuse.

Le colloque de deux jours (27-28 juillet) organisé par la Chambre des conseillers et le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) a traité de la nécessité de mettre en avant l’importance d’une plus forte implication des Marocains du monde dans la mise en œuvre du chantier de la régionalisation avancée.

Le débat est-il judicieux à l’heure où, à quelques semaines des échéances électorales, les MRE revendiquent avant tout le droit à la participation politique ? D’ailleurs ces derniers ont fait savoir que ce débat n’était qu’une manoeuvre de la part des organisateurs et des intervenants de détourner les questions cruciales et importantes.
Intervenant à l’ouverture de cette manifestation, le président de la Chambre des conseillers Abdelhakim Benchamach a appelé à une réflexion collective aux meilleurs moyens devant permettre aux Marocains du monde de contribuer aux processus et mécanismes du développement territorial, particulièrement au niveau régional. Ce type de réflexion a à maintes reprises été mené. A quoi a-t-il abouti jusqu’à présent de concret?

Même son de cloche chez le ministre chargé des MRE et des affaires de la migration Anis Birou qui a souligné que la mise en œuvre de la régionalisation avancée doit tenir compte de l’implication des compétences et expertises accumulées par les Marocains de l’étranger dans la réalisation du développement économique de leur pays et de leurs régions d’origine. Là aussi rien de bien nouveau si ce ne sont des discours peut-être de bonne intention mais sans réelle efficacité.

Bien entendu, il y a eu plusieurs interventions allant toutes dans le mêmes sens : placer la réflexion sur les MDM au cœur des politiques de développement régional. Sur ces derniers points, il a été question de transferts de MRE, d’incitation à l’investissement…Le président de l’Association des présidents des régions a, quant à lui, indiqué que les régions et les collectivités territoriales devraient placer la réflexion sur le rôle des citoyens établis à l’étranger au cœur de leurs politiques et projets de développement.

Mais il n’a pas été question d’implication politique ni de défense des intérêts de cette communauté.

A quoi aura servi ce colloque en définitive ?

 Bled.ma


Laisser un commentaire

Les commentaires sont fermés.