• jeu 25 mai 2017  21:55
Bled.ma

L'info sans frontières

OMS: FEU VERT POUR UN VASTE PROGRAMME D’URGENCE SANITAIRE

OMS: FEU VERT POUR UN VASTE PROGRAMME D’URGENCE SANITAIRE

26 mai, 2016

[ - ] A [ + ]

Les membres de l’OMS ont donné leur feu vert à un vaste programme de réaction aux situations d’urgence sanitaire, à l’occasion de la 69ème Assemblée mondiale de la santé réunie cette semaine à Genève.

L’organisation mondiale de la santé (OMS), maintes fois mise en cause pour sa lenteur lors de l’épidémie d’Ebola en Afrique, est ainsi en mesure de concrétiser l’une des réformes les plus importantes de son histoire. L’assemblée a répondu favorablement à la demande de la directrice générale, Margaret Chan, pour mobiliser une rallonge budgétaire de 160 millions de dollars sur la période 2016-2017.Au total, le programme de réponse aux urgences sanitaires sera doté au total de 494 millions de dollars. Ce programme a été étendu au moment où l’OMS doit faire face au virus Zika et à une augmentation préoccupante des cas de fièvre jaune, notamment dans certains pays d’Afrique subsaharienne. »Les Etats membres ont convenu l’une des transformations les plus profondes dans l’histoire de l’organisation, en établissant un nouveau programme de gestion des situations sanitaires », a indiqué l’OMS dans un communiqué. Grâce à cette réforme, l’institution internationale devra passer d’une institution normative à une structure « opérationnelle » qui va davantage coordonner la prévention, la détection et la réponse aux situations d’urgence, mais sans devenir une opération de terrain comme Médecins Sans Frontières (MSF), a fait observer Mme Chan.Désormais, l’ensemble des activités de l’OMS pour les situations d’urgence vont relever d’un seul programme, alors que pour les interventions d’importance majeure, le directeur exécutif sera habilité à transférer les membres du personnel du programme, sous 72 heures.En cas de crise sanitaire majeure, il présentera dans les 24 heures au directeur général de l’organisation les résultats de toutes les principales évaluations des risques. D’ici fin 2016, l’OMS devra veiller à ce que les nouvelles équipes d’intervention soient opérationnelles au siège à Genève et dans les six bureaux régionaux.Le Maroc est représenté à la 69ème Assemblée mondiale de la santé par une délégation du ministère de la Santé, conduite par son secrétaire général Abdelali Alaoui Belghiti.

MAP


Laisser un commentaire

Les commentaires sont fermés.