• lun 18 décembre 2017  12:59
Bled.ma

L'info sans frontières

Près de 9% des habitants en France sont des immigrés

Près de 9% des habitants en France sont des immigrés

13 octobre, 2015

[ - ] A [ + ]

C’est ce que révèle le dernier rapport de l’INSEE sur «populations française, étrangère et immigrée en France depuis 2006». Le nombre de personnes nées de nationalité étrangère à l’étranger et résidant sur le territoire national a crû de 700.000 en neuf ans. Un million d’étrangers ont aussi été naturalisés français depuis 2006.

L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) vient de publier son dernier bilan démographique sur les «populations française, étrangère et immigrée en France depuis 2006». Plusieurs constats émanent de cette étude et balaient quelques idées reçues :

-Près de 6 millions d’immigrés sont installés en France

 «Au 1er janvier 2014, la France compte 65,8 millions d’habitants hors Mayotte: 11,6 % d’entre eux sont nés à l’étranger, 8,9 % sont immigrés et 6,4 % de nationalité étrangère.» Par ailleurs, entre 2006 et 2013, «l’ensemble de la population résidant en France a augmenté de 2,6 millions de personnes, celle de nationalité française de 2,1 millions. Les immigrés, qui ne sont pas tous de nationalité étrangère, comptent 700.000 personnes en plus.»

Pourquoi? Cette évolution est «essentiellement liée aux flux migratoires: 1,6 million d’immigrés sont arrivés en France, 500.000 en sont repartis et 400.000 sont décédés en France». Au final, «la part de la population immigrée dans la population totale est passée de 8,1 % début 2006 à 8,9 % début 2014». L’an dernier, au 1er janvier, leur nombre atteignait précisément 5.868.000.

Plus de 60.000 naissances d’enfants de parents étrangers en un an

 «En 2013, 63.000 naissances, soit 7,8% des naissances en France, concernent des enfants dont les deux parents sont étrangers.» Le signe d’un certain dynamisme démographique. Qui se révélerait sans doute encore plus important si l’étude avait intégré le département de Mayotte, considéré comme la «première maternité de France», avec plus de 7000 naissances par an, majoritairement d’enfants de clandestins comoriens.

Plus d’entrées d’immigrés que de sorties

 Le «solde migratoire» de la France «résulte de flux importants qui se compensent», explique l’Insee. En 2013, «33.2000 personnes sont arrivées en France et 229.000 en sont parties». Sur les 332.000 entrées, 235.000 étaient des immigrés, «ce qui représente 70% de l’ensemble». «Les autres entrées correspondent à des retours de personnes qui sont nées en France (77.000 personnes) et à l’arrivée de personnes nées françaises à l’étranger (20.000).» Dommage que les chiffres ne couvrent pas l’année 2014, marquée, dès le mois d’avril, par des vagues migratoires sans précédent qui, au fil des régularisations, devraient amplifier ces écarts.

Bled.ma


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *