• mar 12 décembre 2017  23:54
Bled.ma

L'info sans frontières

Qui sont les jihadistes liés aux attentats de Paris ?

Qui sont les jihadistes liés aux attentats de Paris ?

18 novembre, 2015

[ - ] A [ + ]

Un chauffeur RATP, un délinquant de l’Essonne, un gamin de 20 ans… Parmi les responsables des attaques du 13 novembre, sept kamikazes, peut-être un ou deux tueurs en fuite, et plusieurs complices présumés.
– Le Bataclan
Trois hommes porteurs d’armes de guerre surgissent d’une Polo noire, immatriculée en Belgique, et font un carnage dans cette salle de spectacle parisienne, tuant 89 personnes. Deux déclenchent leurs ceintures piégées lors de l’assaut, un troisième est touché par un policier et sa ceinture explose.
– OMAR ISMAÏL MOSTEFAÏ
Identifié par son doigt sectionné, ce Français de 29 ans, né à Courcouronnes (Essonne), a été condamné huit fois entre 2004 et 2010 sans jamais avoir été incarcéré. Père de famille, fiché pour radicalisation depuis 2010, il fréquentait la mosquée de Lucé (Eure-et-Loir) et a séjourné en Syrie. Il n’avait jamais été impliqué dans un dossier terroriste.
– SAMY AMIMOUR
Cet ancien chauffeur de bus de la RATP, âgé de 28 ans, est décrit par son entourage comme quelqu’un de gentil, réservé et bon élève dans son enfance.
Originaire de Drancy (Seine-Saint-Denis), il avait été mis en examen en octobre 2012 dans un dossier de terrorisme. Il avait violé son contrôle judiciaire en partant pour la Syrie en 2013 et était depuis visé par un mandat d’arrêt international.
– UN TROISIÈME KAMIKAZE NON IDENTIFIE
– L’équipe des terrasses –
Deux frères originaires du quartier bruxellois de Molenbeek, accompagnés peut-être d’un troisième assaillant, tirent sur des terrasses de cafés et de restaurants dans les Xe et XIe arrondissements parisiens, tuant 39 personnes.
– BRAHIM ABDESLAM
Ce Français résidant en Belgique, 31 ans, s’est fait exploser, seul, dans un restaurant boulevard Voltaire, blessant grièvement une personne. Il a loué une Seat noire, immatriculée en Belgique et retrouvée à Montreuil, près de Paris.
– SALAH ABDESLAM
Le cadet de Brahim, Français né à Bruxelles, a loué la Polo du Bataclan et une Clio retrouvée dans le nord de Paris. C’est également avec sa carte bancaire qu’ont été réservées deux chambres d’un appart-hôtel d’Alfortville (Val-de-Marne) quelques jours avant l’assaut.
Toujours en fuite, cet homme de 26 ans a sans doute été exfiltré samedi après un appel à des complices venus de Belgique.
– UN TROISIÈME ASSAILLANT ?
– Le Stade de France
Trois kamikazes se font exploser aux abords du Stade de France au nord de Paris, faisant un mort.
– BILAL HADFI
Lui aussi de nationalité française mais résidant en Belgique, il est allé en Syrie dans les zones de jihad. Âgé de 20 ans, il avait posté sur son profil Facebook des photos d’armes. Sur une autre, on le voit fusil à l’épaule mettre en joue une cible.
– L’HOMME AU PASSEPORT SYRIEN
A côté de son corps, un passeport syrien au nom d’Ahmad al-Mohammad. Sans doute une fausse identité: elle correspondrait à celle d’un soldat mort de Bachar al-Assad. Il avait été contrôlé début octobre en Grèce, selon ses empreintes, parmi les migrants fuyant la Syrie. Le mystère demeure sur sa nationalité comme sur son identité.
– UN TROISIÈME KAMIKAZE NON IDENTIFIE
– La Belgique
L’enquête s’est orientée vers le quartier bruxellois de Molenbeek, haut lieu du jihadisme belge, où sont notamment passés Mehdi Nemmouche, principal suspect de l’attentat au Musée juif de Bruxelles en mai 2014, et Ayoub El Khazzani, l’auteur en août de l’attaque du Thalys Amsterdam-Paris.
– HAMZA ATTOU et MOHAMMED AMRI
Âgés respectivement de 20 et 27 ans, ils ont été arrêtés samedi à Molenbeek et inculpés lundi pour « attentat terroriste ». Tout deux sont soupçonnés d’avoir exfiltré Salah Abdeslam samedi.
– MOHAMED ABDESLAM
Le frère de Brahim et Salah, qui vit à Molenbeek, a été arrêté samedi puis relâché.
– Des figures francophones de l’EI –
– FABIEN CLAIN
Âgé de 37 ans, ce vétéran de la mouvance jihadiste toulousaine, originaire de l’île de la Réunion, a enregistré le message audio de revendication des attentats au nom de l’organisation jihadiste Etat islamique (EI).
– ABDELHAMID ABAAOUD
Figure du jihadisme belge, membre important de l’EI, il est soupçonné d’être le cerveau des . Il était visé par l’assaut de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) mercredi, mais la présence sur place de cet homme de 28 ans n’est pas confirmée pour l’heure.

AFP

3295533-717644-jpg_3165579

 

 


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *