• dim 19 novembre 2017  02:47
Bled.ma

L'info sans frontières

Rabat: 25 nouveaux magistrats affectés à la Cour de cassation

Rabat: 25 nouveaux magistrats affectés à la Cour de cassation

11 septembre, 2015

[ - ] A [ + ]

La cérémonie d’installation de nouveaux magistrats (session de mars 2015) désignés à la Cour de cassation a été organisée jeudi à Rabat.
La liste des magistrats nouvellement affectés à la Cour se compose de 25 magistrats, dont trois femmes, représentant les différentes juridictions du Royaume.Intervenant lors de cette cérémonie, le premier président de la Cour de cassation, Mustapha Fares, a mis l’accent sur le rôle de la Cour en tant que haute juridiction du Royaume, relevant les grands défis qui se présentent devant cette institution compte tenu de sa position juridique et morale et des grands chantiers de réforme lancés par le Roi Mohammed VI pour édifier une société d’égalité, de liberté, de dignité et de citoyenneté.M. Fares a rappelé la stratégie adoptée par la Cour depuis 2013 qui commence à porter ses fruits étant donné que le pourcentage des dossiers traités en une seule année a atteint 80 %, ce qui représente un exploit qui a pu être réalisé grâce à la conjugaison des efforts de l’ensemble des personnels de la Cour qu’ils soient magistrats, cadres ou fonctionnaires.Le premier président de la Cour a émis le souhait de voir ce pourcentage dépassé en réduisant le délai de traitement des dossiers à moins d’un an sans, toutefois, porter atteinte à l’efficience et à la qualité des jugements.M. Fares a également exprimé sa disposition à travailler pour parer à toutes les difficultés afin que le plan adopté par la Cour continue à donner ses fruits, appelant les magistrats à accorder tout le soin nécessaire à l’élaboration et à la formulation de leurs décisions afin qu’elles soient à la hauteur du rôle d’encadrement qui incombe à la Cour.Et d’affirmer qu’ « appartenir à la Cour de cassation nous impose tous de contribuer sérieusement à diffuser la connaissance et l’information juridique et judiciaire et de rompre avec toutes les pratiques négatives et ce en prenant part positivement à toutes les conférences, rencontres et forums organisés et en contribuant à enrichir la production de la Cour par les publications et études ».

MAP


Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *